Banques partenaires pour rachat de crédit

Sommaire

BANQUES ET ÉTABLISSEMENTS SPÉCIALISÉS

CFCAL

1 rue du Dôme 67000 Strasbourg

GE MONEY BANK

Tour Europlaza 20 avenue André Prothin 92603 Paris La Défense CEDEX

ROYAL SAINT GEORGE

Tour Europlaza 20 avenue André Prothin 92603 Paris La Défense CEDEX

CGI

69 avenue de Flandres 59700 Marcq en Baroeul

SYGMA BANQUE

66 rue des archives 75003 Paris

CREATIS

34 rue Nicolas Leblanc 59000 Lille

CIF

28 rue de Madrid 75008 Paris

MICOS BANCA

18 rue de la République 69002 Lyon

AXA BANQUE

26 rue drouot 75009 Paris

RECORD BANK

33 rue Henri Matisse 1140 Evere Belgique

Compagnie de Conseil en Financement – Aérios

4 rue du Général Foy 75008 Paris

126-128, boulevard Raspail
75 006 Paris

Credit LIFT

Lorsqu’on contracte un rachat de crédit, l’un des éléments les plus importants à évaluer est le taux d’intérêt. Ce taux ainsi que la durée de remboursement du refinancement conditionnent le coût de l’opération. En obtenant le taux le moins élevé du marché, un emprunteur peut obtenir un gain substantiel sur son rachat de crédit.

Ce qu’il faut savoir dans cette démarche, c’est qu’en recourant à un courtier, on peut obtenir le taux le plus faible. Cela est possible si l’intermédiaire en courtage a plusieurs banques partenaires qui lui proposent des offres de rachat à des conditions différentes. Du fait qu’il entretient une relation privilégiée avec ces établissements financiers car il leur apporte des clients, le courtier peut obtenir un taux d’intérêt beaucoup plus faible qu’un particulier qui effectue seul cette opération. De plus, les établissements financiers changent souvent leurs offres. Seul un courtier partenaire est avisé de ces changements et peut en faire profiter à ses clients.

Il faut savoir que les banques de réseau ne commercialisent pas cette opération de restructuration de prêt. Ce sont des banques spécialisées qui ont des partenariats avec les professionnels en courtage qui proposent ces produits financiers. Et elles travaillent avec les courtiers afin d’améliorer la visibilité de leurs offres de regroupement de dettes et afin d’accroître leur portefeuille clients.

Un intermédiaire en opérations bancaires (IOBSP) peut travailler avec une seule banque ou avec plusieurs établissements bancaires comme nous. Dans ce dernier cas, on parle d’un mandataire non exclusif des banques. L’avantage de ce statut, c’est que l’emprunteur peut bénéficier d’une meilleure offre car le courtier joue sur la mise en concurrence parmi une grande sélection de propositions bancaires. Un bon courtier effectue également la négociation des différents éléments du rachat comme les frais de dossier, la prime d’assurance-emprunteur, les indemnités de remboursement anticipé… Tout cela permet de réduire le coût final de l’opération.

Par ailleurs, le fait de recourir à un intermédiaire en opérations bancaires permet de réduire le temps d’attente dû au démarchage des banques et au traitement du dossier. L’intervention et les conseils d’un professionnel en courtage permettent à un emprunteur d’accéder à cette solution de refinancement au bout de 2 mois au maximum. Alors que s’il fait le démarchage des banques lui-même, cela peut lui prendre plusieurs mois. Encore faut-il que la proposition de rachat soit avantageuse car les banques ont l’habitude de proposer un taux d’intérêt assez élevé pour les profils à risque. S’il a des incidents bancaires, un reste à vivre faible, un taux d’endettement dépassant la norme de 33 %, il a moins de chance de se voir octroyer une proposition de rachat intéressant s’il ne passe pas par un courtier spécialisé en regroupement de dettes des dossiers compliqués.

La simulation ou l’utilisation du calculateur de réaménagement de dettes sur le site d’un courtier est gratuit. Tout comme le montage de dossier, la recherche de la meilleure offre de rachat, la négociation des différents paramètres de cette opération… excepté si l’emprunteur accepte la proposition de rachat de créance du courtier.

La facturation des prestations d’un courtier n’est applicable que si le candidat au rachat accepte son offre.

Pour conclure, le rachat de crédit a un coût qui peut être élevé si l’on ne dispose pas de connaissances adéquates de ce marché de refinancement. L’accompagnement d’un courtier spécialisé en rachat permet d’éviter les erreurs qui peuvent coûter cher à son budget et à son taux d’endettement.

Les commentaires sont fermés.