Comment bénéficier d’un rachat de crédit gros montant ?

mars 1, 2019 10:21 Publié par Laissez vos commentaires




Dans le souci d’assainissement de leur situation financière tout en évitant le recours à la commission de surendettement, bon nombre d’emprunteurs recourent au rachat de crédit. Certains d’entre eux ont des dettes conséquentes qui nécessitent la mise en œuvre des procédures adéquates de restructuration. Ces cas difficiles requièrent souvent l’intervention d’un courtier pour réduire le montant total du rachat. Tour d’horizon sur les étapes à suivre afin de bénéficier d’un rachat de crédit important à des conditions abordables.

Les personnes qui cherchent à restructurer leurs dettes sont notamment ceux dans l’incapacité de faire face au remboursement des mensualités de leurs crédits. Cela pourrait arriver dans le cas des emprunteurs ayant empilé des prêts bancaires (prêts à la consommation, crédit perso, prêt renouvelable, prêt immobilier etc.) mais qui affichent une baisse de revenus suite à un imprévu de la vie. Avec cette solution, ils peuvent réunir toutes leurs créances en une seule (y compris les dettes sociales et fiscales) tout en profitant d’une mensualité réduite et d’un étalement de la durée du remboursement. Ainsi, un total des mensualités de 1000 euros peut être revu à la baisse et regroupé à une seule mensualité à hauteur 600 euros. Celle-ci sera à rembourser dans une durée plus longue. Ce qui permettra aux bénéficiaires d’avoir un suivi clair de leur dette tout en aérant leur budget. Le rachat de crédit permet également de solliciter une trésorerie supplémentaire de 15 % environ du coût total du rachat.
Les propriétaires accédants qui ont souscrit à un prêt immobilier il y a quelques années mais qui souhaitent profiter de la baisse tendancielle du taux du crédit immobilier actuelle peuvent aussi recourir à ce montage financier. En faisant racheter leur prêt à un taux plus bas, ils peuvent profiter d’un gain conséquent en fonction du différentiel du taux et de la durée restante du remboursement de leurs dettes.
Par ailleurs, le rachat de crédit est une solution accessible à tous profils, salariés, professions libérales, entrepreneurs, étudiants, seniors à la retraite etc. Mais les banques imposent seulement certains critères comme le taux d’endettement maximum, la régularité des revenus ou la situation professionnelle stable, le reste à vivre suffisant, le compte bancaire sans incident… pour s’assurer de la solvabilité du candidat à ce montage. Certaines banques peuvent être plus flexibles sur ces conditions en fonction du profil emprunteur.

Rappelons d’abord qu’il existe quelques types de regroupement de dettes bancaires mais les plus courants sont le rachat de prêts à la consommation et le rachat de prêt immobilier. On classe dans la catégorie de rachat de prêt immobilier la restructuration dont le montant du prêt immo dépasse 60 % du coût total du regroupement. S’il n’excède pas ce taux, il s’agit d’un regroupement de dettes à la consommation. Ces deux solutions sont accessibles même aux emprunteurs ayant un historique de rejets de prélèvement ou de retard d’impôts avec l’intervention d’un courtier comme Credimedia.
Les emprunteurs locataires ayant des dettes à la consommation d’un montant de moins de 100 000 euros peuvent racheter leurs crédits et les rembourser sur une durée de 12 ans. S’ils peuvent fournir un cautionnement mutuel ou bancaire, ils peuvent restructurer une somme beaucoup plus conséquente. Et pour les propriétaires, le montant maximum à regrouper sans hypothèque est fixé à 200 000 euros sur une durée de 15 ans. Mais s’ils peuvent fournir une caution ou une garantie hypothécaire, il leur est possible de restructurer des dettes d’un montant de 400 000 euros à rembourser sur une durée de 35 ans. L’âge limite de la fin de crédit est 95 ans pour le rachat de prêt hypothécaire.
Pour bénéficier d’un rachat de crédit gros montant, deux possibilités s’offrent alors à l’emprunteur :

  • premièrement, il peut faire le tour des banques proposant le rachat de crédit et déposer son dossier auprès de ces établissements. Une dizaine de banques commercialisent ce produit. L’inconvénient de cette solution, c’est que la banque peut octroyer un taux débiteur variable, ou un TAEG ( le taux incluant le coût total du prêt) peu concurrentiel. Or, un taux d’intérêt variable ou réajustable est très coûteux. Et les établissements prêteurs peuvent proposer ces conditions de rachat aux profils à risque. C’est pourquoi, il est recommandé de recourir à un courtier spécialisé en rachat pour améliorer son dossier tout en négociant le taux et les conditions de prêt.
  • il peut aussi donc recourir à un intermédiaire en opérations bancaire et service de paiement comme Crédimedia qui est active dans ce secteur depuis plus de 30 ans. En faisant appel à notre expérience, nous aiderons l’emprunteur à monter un dossier d’emprunt solide. Nous mettons en concurrence les différentes offres de nos banques partenaires puis nous négocions les conditions de l’emprunt afin de lui permettre de dégager un certain gain avec ce montage financier. De plus, nous sommes aussi spécialistes dans le montage d’un rachat de crédit gros montant avec hypothèque. L’essentiel de l’opération est d’aider le candidat au regroupement de dettes à retrouver sa sérénité budgétaire tout en proposant une offre abordable en conformité avec sa capacité de remboursement et ses besoins.


L’hypothèque est une garantie pour l’établissement bancaire qui a accordé le prêt. Il va de soi que cette garantie n’est proposée qu’aux propriétaires acquittés ou accédants. Cette sûreté permet à la banque de s’assurer de pouvoir récupérer son fonds emprunté en cas de non-paiement de l’emprunteur. En effet, en cas d’insolvabilité de ce dernier, la banque est en état de disposer du bien immobilier et de le revendre. La mise en place de cette solution nécessite le passage au bureau des hypothèques et l’intervention d’un notaire. Après le remboursement total du prêt, le candidat à l’emprunt doit atteindre un an avant la levée automatique de la prise d’hypothèque sur le bien.
Dans le cas d’un rachat de crédit hypothécaire, il faut que la garantie n’ait pas déjà été prise dans un autre prêt. Mais la banque peut accepter la résidence principale, secondaire ou locative. Si l’emprunteur souhaite revendre son bien pour faire racheter son capital restant dû avant l’échéance, il aurait à s’acquitter de la mainlevée.
Le rachat de créance assorti d’une hypothèque est une solution simple, avantageuse si le candidat au rachat arrive à gérer correctement son budget. En effet, la proposition bancaire qu’il peut obtenir via notre intermédiation lui permet de rééquilibrer ses finances tout en l’aidant à redresser sa situation. De plus, il peut améliorer la qualité de vie au sein de son logement en faisant des travaux de rénovation (renouvellement de l’installation de plomberie, isolation thermique, extension de la maison, construction de garage…) grâce à une trésorerie plus importante. Car avec la solution d’hypothèque, la banque peut lui octroyer une trésorerie plus conséquente que le montant usuel de 15 % du rachat.
Pour obtenir des conditions souples et avantageuses de remboursement de rachat (durée moins courtes et taux d’intérêt assez compétitif), il est ainsi recommandé de passer par l’outil de simulation présent sur notre site. Cet outil gratuit aide à simuler rapidement le coût total du rachat, le montant de la mensualité et le taux d’intérêt appliqué. En ayant en main les informations sur la situation financière de l’emprunteur, nous pouvons aussi lui dénicher une offre de rachat de crédit gros montant adaptée à sa situation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *