Défichage ficp et rachat de crédit important

novembre 13, 2018 6:17 Publié par Laissez vos commentaires





L’inscription au FICP a une conséquence importante pour la personne figurant dans ce fichier. C’est notamment le cas d’un emprunteur n’ayant pas honoré convenablement le règlement de ses mensualités de crédits et dont le compte bancaire fait état de rejets de prélèvements. Lorsqu’il y a défaut de remboursement de dettes à plusieurs reprises, l’établissement bancaire a le droit de l’inscrire dans ce fichier spécifique. Pendant les 5 ans, durée pendant laquelle la personne est fichée Ficp, elle ne peut pas prétendre à un crédit bancaire à moins qu’elle rembourse ses impayés. Cette situation peut concerner les souscripteurs ayant fait un emprunt d’un petit ou d’un gros montant. Le point sur le moyen courant permettant de faire le levage de ce fichier.

D’abord, la banque de France tient deux fichiers le ficp et le FCC qui diffèrent l’un de l’autre. Le premier recense les personnes interdites de souscrire à un crédit. Le deuxième contient les emprunteurs interdits d’utiliser un chéquier ou une carte de crédit suite à une signature de chèque en bois. Ceux qui ont fait usage de carte de crédit alors qu’ils n’ont pas d’argent sur leur compte bancaire sont aussi inscrits dans le fichier FCC. La différence entre eux c’est que ces derniers peuvent contracter un prêt bancaire.
Selon le rapport des incidents recensés au Ficp de l’année 2012, les différentes raisons qui mènent à cette situation sont nombreuses. 37 % environ des personnes fichées ficp ont souscrit à un crédit personnel et permanent, 17,82 % s’y trouvent suite à des découverts bancaires, 14,40 % figurent dans ce fichier après la souscription à des crédits renouvelables contre 11,87 % pour le crédit affecté et 9,74 % pour le prêt personnel. En revanche, le pourcentage des emprunteurs ayant fait un crédit immobilier et ceux qui ont fait un regroupement de dettes dans ce fichier est moins conséquent comparé aux autres car ils sont dans les environs de 5 % et 1 %.
Les établissements bancaires peuvent inscrire dans ce fichier les emprunteurs qui n’ont pas payé deux mensualités de suite ou qui mettent plus de 60 jours à régler leurs dettes bancaires. L’inscription concerne également ceux qui affichent plus de 500 euros de découvert bancaire et ceux qui ont recouru à la commission de surendettement. Mais avant la déclaration de cet incident à la banque de France, ils devront d’abord permettre au débiteur de régulariser sa situation en le prévenant 30 jours avant l’inscription. La durée de cette inscription s’étend pendant 5 à 7 ans, selon la raison qui a motivé ce fichage. Or, pendant tout ce temps, la personne ne peut pas demander de financement bancaire.
Le seul moyen de lever ce fichage consiste à régler les dettes qui ont entrainé l’inscription dans ce fichier. Après avoir fait ce remboursement, l’emprunteur aurait à solliciter une preuve de remboursement à l’établissement bancaire qui l’a inscrit dans ce fichier. Il aura par la suite à envoyer cette preuve à la banque de France.

Le rachat de crédit est une solution pratique pour lever le fichage Ficp. En effet, même si les établissements de crédit rejettent le dossier des personnes fichées Ficp, ces derniers peuvent accéder au regroupement de dettes sous réserve de répondre à certaines conditions. On distingue ainsi le cas de propriétaire et de locataire.

  • Pour l’emprunteur locataire ayant souscrit à des crédits mais étant par la suite incapables d’honorer le remboursement des mensualités, il peut consolider ses dettes malgré son fichage. Pour ce, il lui faut chercher une tierce personne qui pourrait porter caution contre son rachat de crédit. Cette personne se portera garant de sa solvabilité. Après avoir l’avoir trouvé, il lui faut ensuite se tourner vers un courtier spécialisé en rachat en crédit comme crédimedia pour bien mener les démarches. Dans cette optique, nous prenons en main le dossier du client et nous lui proposons la solution la plus adaptée à son cas en fonction de la complexité de son dossier. En règle générale, nos partenaires bancaires octroient plus facilement le regroupement de dettes à la consommation d’un locataire s’il a une situation professionnelle stable et une caution. Nous nous efforçons de trouver l’établissement qui propose le taux d’intérêt le plus avantageux et une durée de remboursement convenable.
  • Dans le cas d’un emprunteur propriétaire inscrit dans le fichier ficp ayant de dettes élevées, le rachat de crédit hypothécaire immobilier serait le moyen de sortir de ce fichage sans vendre son bien immobilier. Il s’agit d’un regroupement de dettes adossé à une hypothèque de sa résidence principale ou secondaire. L’établissement bancaire prend comme gage ce patrimoine pour le garantir du paiement du candidat au rachat. Grâce à cette sureté réelle, la banque peut lever le fichage en soldant les dettes de l’emprunteur tout en lui proposant un nouveau contrat s’étalant sur une durée plus longue. A noter que pour bénéficier d’un important rachat de crédit, il faut que la valeur du bien hypothéqué soit aussi conséquent. La banque n’octroie en effet que 60 % à 80 % de la valeur du bien selon son emplacement et son état.
    L’avantage de cette sortie d’endettement, c’est que le débiteur peut toujours conserver son bien et son nom ne figure plus dans le registre des incidents bancaires. Par ailleurs, la durée du remboursement de ce contrat est aussi intéressante, car les organismes de rachat peuvent accepter le remboursement jusqu’à 35 ans. A noter aussi que si le débiteur règle normalement et sans incident le rachat jusqu’à l’échéance du prêt, la sureté tombe d’elle-même. L’emprunteur peut vendre son bien immobilier hypothéqué s’il le souhaite. Par contre, il convient de souligner qu’en cas de non-paiement de sa créance, l’établissement peut vendre le bien immobilier pour récupérer le montant emprunté dans cette opération financière.
    D’autre part, même si c’est une solution de sortie d’endettement possible, ce montage est assez coûteux car il faut passer chez le notaire dès sa mise en place et à la fin du contrat. Si l’emprunteur a l’intention de vendre son bien immobilier hypothéqué, il aurait aussi à prendre en charge les frais de mainlevée de l’hypothèque.
    Dans certains cas, l’organisme de rachat pourrait aussi envisager une autre garantie comme la caution du crédit logement ou l’assurance emprunteur. Quoi qu’il en soit, il est toujours prudent de réaliser un rachat de crédit hypothécaire par l’intermédiaire d’un courtier spécialisé en crédit. Grâce à nos nombreuses années d’expérience dans ce métier, nous sommes en mesure d’orienter l’emprunteur vers le bon interlocuteur et la bonne solution selon l’état de son dossier.


Pour les propriétaires d’un bien immobilier et pour les locataires ayant une personne qui porte caution de leur solvabilité, il convient de faire une bonne estimation du coût de cette opération. Cela passe par le recours à l’outil de simulation présent sur le site. La comparaison de taux est également une démarche judicieuse. Par ailleurs, en faisant appel à un courtier et à cette solution, les ménages défichés ficp ne devront plus souscrire à une enveloppe supplémentaire sinon les risques de retomber dans le gouffre de surendettement pourraient survenir. Dans ce cas, ils risquent même de devenir sans abri à cause d’une éventuelle perte de leur bien immobilier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *