Il faut tenir compte du fait qu’une demande de rachat de crédit locataire, comme tout autre dossier, nécessite des justificatifs bien précis et qu’un dossier incomplet ne peut être traité rapidement et en priorité.
Le délai nécessaire sera différent entre une demande de moins de 40.000 euros et une demande au-delà de ce montant :

  • dans un cas le délai de rétractation sera limité à 7 jours
  • tandis que dans l’autre cas, ce délai passe à 14 jours.


De façon habituelle les délais dépendent de :

  • La réactivité du candidat au rachat de crédit à obtenir et à fournir les compléments de pièces.
  • La réactivité de l’organisme prêteur qui doit adapter au plus juste le nombre d’analystes au volume des demandes.
  • La complexité du dossier de rachat.
  • Les éventuels temps de réponse des créanciers rachetés pour fournir les capitaux restant dus.
  • A cela s’ajoute le délai légal de rétractation à réception de l’offre de rachat de prêt consommation.

Les courtiers en rachat de crédit ont des outils intranet pour suivre en ligne l’avancement d’une demande de rachat de crédit personnel dans la banque où ils l’ont présenté.
Conseil : démarcher deux courtiers en rachat de crédit en même temps, n’est pas forcément la bonne solution. En effet, les partenaires bancaires spécialisés sont peu nombreux et ont des partenariats avec la plupart des courtiers. Les doublons de dossiers n’étant pas très appréciés ils peuvent nuire à la recevabilité du dossier.

Vous pouvez faire une simulation pour votre rachat de crédits : c’est totalement gratuit. De même, l’un de nos analystes peut vous rappeler à nos frais. Vous pourrez ainsi bénéficier de ses conseils professionnels et de son aide pour faire une simulation, et tout cela sans aucun frais à débourser.
Ainsi, vous n’aurez rien à payer tant que vous n’accepterez pas l’une des offres de rachat de crédits. On ne peut en aucun cas vous facturer la simple recherche d’une solution de rachat de prêts.


Cette technique bancaire est accessible à tous ceux qui sont locataires de leur résidence principale ou qui habitent chez une famille ou hébergés à titre gratuit par leur employé. Les professions libérales, les salariés, les retraités, les travailleurs non-salariés… peuvent tous regrouper leurs dettes. Le principe de cette technique bancaire est simple : un établissement financier rachète les emprunts en cours d’un emprunteur auprès de ses anciens créanciers afin de les fusionner en un seul et unique crédit. Celui-ci aura un taux d’intérêt unique, souvent revu à la baisse, et une mensualité unique en adéquation avec la capacité de remboursement du souscripteur. La mensualité affaiblie peut afficher une baisse jusqu’à 60 %, voire plus selon les banques, comparé au montant que l’emprunteur a payé auparavant. En contrepartie de cette réduction de l’unique charge mensuelle, l’établissement bancaire proposant cette solution est obligé d’allonger la durée du rachat de prêt. Ceci afin d’amortir son coût.
La banque racheteuse propose également une possibilité de demander un montant supplétif qui sera intégré dans le montant du rachat. Il s’agit du prêt « trésorerie » dont le montant ne peut pas excéder 10 % ou 15 % au maximum du coût total du regroupement de dettes. L’obtention de cette trésorerie dépend du profil emprunteur. Il est conseillé de réaliser une simulation gratuite sur notre site afin d’évaluer son éligibilité ou non au rachat de prêt locataire + trésorerie.