Est-il possible de financer des travaux par le rachat de crédit ?

septembre 1, 2018 10:50 Publié par Laissez vos commentaires


Le prêt travaux fait partie des crédits à la consommation. Il sert à embellir son bien immobilier et à l’aménager afin qu’il soit plus conforme à ses envies et à ses besoins. Normalement, il n’est pas difficile d’obtenir ce type de prêt auprès d’une banque. Cependant, si l’emprunteur a déjà plusieurs crédits en cours et qu’il peine à honorer le remboursement de ces prêts chaque mois, aucun établissement bancaire n’accepte de lui octroyer ce type de financement. Heureusement qu’il existe la solution de rachat de crédit. Cette opération permet non seulement de diminuer son taux d’endettement. Elle permet également d’obtenir une trésorerie supplémentaire qui pourrait aider le propriétaire à rénover son logement. Tour d’horizon.

Le mécanisme de cette opération financière communément appelée aussi restructuration de dettes est simple. Pour bien l’expliquer, voici un exemple concret. Un emprunteur ou un foyer a souscrit à plusieurs prêts. Mais au fil des remboursements, il commence à avoir du mal à honorer les échéances. Les raisons peuvent être diverses : perte d’emploi, accident de la vie, problème de santé, séparation, maladie etc. Avant que la situation financière ne s’envenime, il peut recourir au regroupement de dettes. Ce montage permet de réunir en un seul et unique prêt ses crédits en cours. Le crédit immobilier, prêt à la consommation, prêt renouvelable, impôt financier, taxes sur le revenu, liquidation de succession, découverts bancaires etc. peuvent être regroupés. Il aura ainsi un unique interlocuteur qui lui proposera un crédit taillé-sur-mesure, c’est-à-dire, un rachat dont la mensualité correspond à sa capacité de remboursement. Ce qui signifie logiquement que les mensualités à payer seront réduites. L’emprunteur s’acquitte d’une somme moins élevée chaque mois, mais en contrepartie, la durée du remboursement s’étalera dans une durée plus longue. Dans ce cas, la baisse de revenus n’affectera plus leur qualité de vie et le remboursement de leur dette et le foyer rééquilibrer leur finance à long terme.
Notons toutefois que les emprunteurs qui recourent à cette solution ne se trouvent pas tous dans une situation de sur-endettement. Certains choisissent aussi de regrouper leurs crédits lorsqu’ils ont déniché un taux d’intérêt abordable. En effet, le taux d’intérêt est un élément important dans cette opération. Une différence de plus de 1 point constitue un gain considérable dans une opération de rachat immobilier. C’est pourquoi, nombreux sont les emprunteurs qui prennent la peine de mettre en concurrence les taux affichés par les organismes de rachat. Il existe d’ailleurs des outils en ligne qui permettent de faire en quelques clics cette comparaison. Les candidats au rachat qui font appel aux courtiers spécialisés ne sont pas aussi rares car ces derniers ont la possibilité de trouver un contrat intéressant pour eux.

Le regroupement de dettes permet donc de globaliser ses dettes en cours et de payer une mensualité réduite chaque mois. Mais lors de cette demande, le candidat à l’emprunt peut également intégrer le coût de travaux dans la demande, en demandant une somme d’argent supplémentaire. Le fonds octroyé peut l’aider à construire sa terrasse, sa piscine ou son garage, à rénover la peinture de sa façade, à installer une véranda etc. Il est le mieux placé pour savoir à quoi pourrait servir la trésorerie en supplément.

La demande de ce montant inclus au nouveau crédit qui peut servir pour un fonds de roulement, pour la réalisation des travaux, pour ses besoins en liquidités etc. est d’abord optionnelle. Le candidat à l’emprunt peut remplir ce champ lors d’une simulation de rachat en ligne ou non. Ce qu’il faut noter, c’est qu’il n’y a pas de limite dans l’octroi de ce financement. Par contre, si la somme demandée est trop élevée, l’établissement financier est en mesure de demander un rachat de crédit hypothécaire. Cette solution leur rassure sur la récupération de leur capital dans le cas d’un non-paiement. Le candidat au rachat peut aussi obtenir un montant plus conséquent pour les travaux avec moins de justificatifs s’il choisit cette option.
Dans une demande de rachat de prêt avec trésorerie, l’organisme financier tient compte de l’ensemble des crédits à reprendre et le montant demandé. Le montant de la trésorerie pour le financement travaux que l’organisme prêteur peut avancer dépend de la situation et des critères suivants :

  • est-ce que l’emprunteur est locataire ou propriétaire ?

  • est-ce que le regroupement concerne les crédits à la consommation ou le prêt immobilier ?



Dans le cas d’une demande de fonds supplémentaire pour des travaux à réaliser dans son logement, certains organismes financiers peuvent demander également des pièces justificatives sur les projets à faire. Cela leur permet d’éviter la spirale de l’endettement qui pourrait arriver lorsque l’emprunteur gère mal sa finance.

Comme la technique de financement de rachat, la demande de trésorerie supplémentaire s’adresse à tout le monde. Des artisans, des fonctionnaires, des retraités, des commerçants, des gérants majoritaires etc. peuvent bénéficier de cet apport financier. Toutefois, il ne faut pas cacher que les banques prisent les travailleurs salariés en contrat indéterminé, les fonctionnaires et les cadres. Ces profils sont les moins à risques pour les établissements bancaires. Mais cela n’empêche pas les travailleurs non-salariés d’effectuer une demande de rachat de leurs crédits si le besoin se fait sentir. Le problème avec ces derniers, c’est que les banques peuvent penser qu’ils vont intégrer cet apport dans leur entreprise.
La possibilité d’obtenir cet apport supplémentaire dépend du dossier de l’emprunteur. La banque étudie notamment ses revenus mensuels fixes, son scoring bancaire, son reste à vivre, ses nombres de crédits et le montant à racheter, le montant du financement supplémentaire. La demande est recevable si elle n’entraîne pas le surendettement de l’emprunteur.
A noter : le fait de recourir à un courtier spécialisé comme Credimed permet de dénicher des contrats de rachat avec des conditions plus intéressantes. Souvent, les intermédiaires en courtage parviennent également à trouver des établissements qui acceptent de racheter des crédits alors que cette démarche est difficile pour le candidat à l’emprunt.

Les propriétaires accédants d’une maison comprennent l’utilité de cet apport car souvent, au cours de leur prêt immobilier, ils n’ont pas le moyen de faire des travaux. D’une part, il y a le remboursement des crédits, de l’autre ils devront aussi envisager les dépenses à venir. Entre autres, il y a la taxe foncière, la taxe d’habitation, pour ne citer qu’eux. Or, s’il y a des travaux imminents à effectuer dans le logement, il faut trouver de l’argent pour le faire. S’ils ont aussi déjà plusieurs crédits à courir et qu’ils n’arrivent pas à rejoindre les deux bouts, cette solution arrive à point nommé.
Cependant, pour ne pas se lancer dans la spirale d’endettement avec le rachat, il est conseillé de faire appel au courtier en rachat de crédit qui connaît mieux que quiconque cet univers. Sinon, il faut comparer le TAEG et les conditions de consolidation de dettes proposés par les organismes de rachat avant de souscrire à cette solution.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *