D’une manière claire et nette,Voici comment procéder pour mettre sur pied rapidement avec nous votre rachat de crédit locataire : Un contact, une recevabilité et enfin une offre de crédit ou pas !

  • Tout d’abord, nous souhaitons privilégier le contact direct rapidement. Nous voulons comprendre les détails de votre situation même difficile, et vos souhaits, afin d’obtenir la meilleure restructuration pour vous.
  •  Ensuite gratuitement et dans l’heure vous recevrez le résultat de notre analyse, clair et détaillé (dossier recevable ou pas) avec votre nouvelle mensualité tous frais compris. Si votre dossier est recevable, il est joint avec un login et un mot de passe pour nous scanner facilement vos documents.
  • L’offre de crédit en main, vous accepterez ou non de la retourner (elle vous aura été envoyée très rapidement et directement de la banque), elle sera, nous l’espérons la plus intéressante pour vous car nous l’aurons choisie ensemble !
  • A ce stade, vous n’êtes pas engagé ! Votre offre est valable entre 1 et 2 mois, vous avez la solution en attente, gratuitement, prête à être signée pour accord et retournée à la banque. Vos prêts seront immédiatement remboursés. Si vous décidez de renoncer, l’offre sera automatiquement annulée, sans aucun frais pour vous.
  • Vous ne changez pas de banque, la mensualité unique sera prélevée sur votre compte habituel. C’est la banque que vous aurez choisi qui remboursera vos crédits.
  • Vos données personnelles ne seront adressées qu’à nos banques partenaires (nous ne les mettons pas aux enchères comme le font les « comparateurs »).
  •  Aucune somme d’argent ne passera par nous.

CONSEILS PRATIQUES POUR RACHAT CREDIT POUR LOCATAIRE :

  • Durée maximum : 12 ans pour les locataires/ Même si rejets de prélèvements, retard d’impôts, dettes, diverses,…
  • Durée maximum : 15 ans pour les propriétaires, sans hypothèque.
  • Montant prêté : jusqu’à 100.000 € pour les locataires, 200.000 € sans hypothèque pour les propriétaires, 400.000 € avec une caution pour les propriétaires et au-delà avec une hypothèque chez le notaire qui se chargera de rembourser les organismes.
  • Trésorerie : avec ou sans justificatif (suivant dossier)
  • De 18 ans à 95 ans âge limite de fin de crédit.


Les prêts qui peuvent être regroupés

Le rachat de crédit pour locataire diffère du regroupement de dettes pour le propriétaire. En effet, ce statut ne permet de regrouper que des dettes à la consommation. Cela inclut les prêts renouvelables, crédits affectés à un achat comme l’acquisition d’un véhicule, d’un bien électroménager, ou le prêt financement d’études etc. Dans certains cas, il est aussi possible de restructurer son prêt immobilier dans le cadre d’un investissement locatif ou d’une accession à une résidence secondaire. L’opération ne concerne pas uniquement les crédits. Les autres dettes sociales et fiscales comme les loyers, les factures de gaz, d’électricité non payées, retard de taxe d’habitation etc. Les découverts bancaires peuvent être ajoutés au montant de dettes à regrouper.

Comment fonctionne le rachat de crédit pour locataire ?

Voici un exemple de ce rachat de crédit locataire : un emprunteur a souscrit à un prêt auto, crédit voyage, et deux crédits renouvelables. Le montant total des mensualités atteint 1 300 euros environ par mois. Une situation professionnelle stable permet d’honorer ses dettes sans aucun problème. Mais avec la naissance d’un enfant, le couple se trouve dans une impossibilité de s’acquitter à temps de ses dettes. Le rachat de crédit pour locataire s’adresse justement à ce couple.

Ce montage permet de réunir tous les prêts en cours d’un emprunteur ou une partie de ces prêts en un seul avec ses autres dettes citées ci-dessus. Cette consolidation de dettes permet de bénéficier d’un montant de mensualité réduit jusqu’à 60 %. Soit, dans le cadre de l’exemple cité, il reste donc à rembourser que 780 euros par mois. Cette réduction de la mensualité s’accompagne d’un étalement de la durée du remboursement et d’une renégociation du taux d’intérêt. Grâce à ce réaménagement de la dette, le souscripteur au rachat peut bénéficier d’une baisse de son taux d’endettement. A titre d’exemple, si son endettement frôlait 48 % avant le rachat, il peut redescendre à 33 % après cet allongement de la durée de l’opération.

Ce montage permet également à l’emprunteur de bénéficier d’une réserve de sécurité ou d’un fonds pour le financement de ses besoins personnels. Cette somme d’argent appelée « trésorerie» ne dépasse pas généralement 10 % ou 15 % au maximum du montant total de l’opération. Elle est intégrée dans le rachat de crédit et bénéficie ainsi de la mensualité réduite du montage. Si elle est utilisée pour le financement d’un achat d’une voiture ou d’un bien électroménager ou d’autre projets spécifiques, l’emprunteur doit fournir une pièce justificative de l’utilisation de ce montant.


Comment monter un dossier de rachat de crédit pour locataire ?

Que l’emprunteur recourt à un professionnel en courtage ou il effectue directement la démarchage de banque dans le cadre de cette opération, il lui faut toujours fournir un certain nombre de dossiers.
Voici la liste de ces dossiers :

  • une photocopie recto-verso de sa pièce d’identité (CIN ou passeport)
  • une photocopie de livret de famille ou un contrat de mariage s’il est marié ou une copie de jugement de divorce s’il est divorcé
  • ses trois derniers bulletins de salaire et une photocopie de ses 3 derniers avis d’imposition
  • une photocopie de son contrat de travail et ses trois derniers bulletins de retraite s’il est retraité. Pour les professions libérales ou commerçants, il faut apporter les 3 derniers avis d’imposition n° 2035 (BNC) ou ses trois dernières liasses fiscales (BIC).
  • si l’emprunteur perçoit d’autres revenus, il doit aussi fournir des justificatifs
  • la banque racheteuse aussi besoin de sa photocopie de bail, de sa dernière taxe d’habitation, de ses quittances de loyer et de ses dernières factures d’électricité.