CONTRACTUEL FONCTIONNAIRE. Rachat crédit contractuel fonctionnaire ou cdi du secteur public ont t’ils un impact pour un rachat de crédit locataire ?


Les salariés de la fonction publique bénéficiant de la sécurité de l’emploi et ceux exerçant une mission de service public :

  • Les fonctionnaires d’Etat
  • Les fonctionnaires des Collectivités Territoriales
  • Les fonctionnaires de la Fonction Publique Hospitalière
  • Les fonctionnaires de la Fonction Publique Européenne

Les salariés assimilés fonctionnaires du secteur parapublic et des établissements publics d’Etat, entreprises et organismes publics : 

  • Ministères
  • Conseils Généraux
  • Conseils Régionaux
  • France Telecom
  • CNES
  • EDF
  • GDF
  • Air France
  • Météo France
  • Radio France
  • FRANCE 2
  • FRANCE 3
  • RATP
  • SNCF
  • URSSAF
  • ASSEDIC …

Bénéficient d’un a priori favorable de la part des établissements de crédit pour l’octroi d’un crédit de restructuration (rachat de crédit) quelles qu’en soient les raisons.
D’une manière générale, les conditions d’acceptation des rachat de prêts et des rachats de crédits des fonctionnaires et assimilés sont plus souples en raison des bons résultats enregistrés avec cette catégorie socio-professionnelle.

Les solutions proposées aux fonctionnaires pour un rachat de crédit

En matière de gestion financière de leur budget, les fonctionnaires et assimilés ont les mêmes problèmes et besoins que tous les salariés du secteur privé. En effet, leur statut ne les protègent pas des accidents de la vie :

  • divorce
  • accidents
  • problème de voiture
  • études des enfants…

Ce sont donc les mêmes produits de restructuration de crédits qui sont proposés aux fonctionnaires et assimilés :

  • Rachat de crédit pour propriétaires
    qu’il s’agisse de consolidation de prêts immobilier
    et/ou simplement de restructuration de crédits consommation
  • Rachat de crédit pour :
    les locataires
    les salariés logés par l’employeur
    les personnes hébergées par la famille

Les formules de rachat de crédits et de prêts pour les fonctionnaires et assimilés sont proposées par de nombreuses banques :

  • Rachat crédit consommation pour fonctionnaire PIB
  • Rachat crédit pour fonctionnaire avec cession amiable ou prélèvement sur salaire (prélèvement à la source)
  • Rachat prêt fonctionnaire
  • Rachat crédit consommation ou personnels

Toutes ces formules de regroupement, de réaménagement de crédits et de prêts qui sont ouvertes aux fonctionnaires et assimilés sont proposées par CREDIMEDIA.
Outre l’avantage au « scoring », c’est-à-dire au niveau de l’appréciation objective du risque par la banque spécialisée, la formule « rachat crédit fonctionnaire avec cession sur salaires » permet de proposer des taux fixes plus attrayants.
Il existe des solutions de rachat de crédit pour les fonctionnaires d’Etat détachés hors de la métropole ou exerçant dans les DOM TOM dans le cas d’un rachat de prêt immobilier :

  • que ce rachat soit hypothécaire ou cautionné
  • que le bien immobilier offert en gage soit situé sur le territoire métropolitain
    Sous certaines conditions, notamment d’ancienneté (contrats de travail régulièrement renouvelés), les contractuels peuvent bénéficier des formules de rachat de crédits pour fonctionnaires et assimilés.


Comment fonctionne le rachat de crédit locataire ?

Un locataire a la possibilité de chercher une banque qui peut regrouper ses crédits à la consommation. Cette solution s’adresse aux personnes qui ne peuvent pas proposer en garantie leur résidence principale. Elle peut ainsi concerner même les propriétaires ainsi que les personnes hébergées gratuitement par un proche ou par leur employeur. En étudiant le dossier, l’établissement financier peut seulement intégrer dans le calcul de ses revenus et charges un loyer fictif en fonction du nombre de personnes dans leur foyer et de leur lieu de résidence.
En fait, le rachat de crédit locataire permet aux locataires déjà endettés de diminuer le montant de leurs mensualités de crédit tout en bénéficiant d’un nouveau financement dans le cadre de « trésorerie ». L’objectif de ce dispositif financier est donc de regrouper les dettes en cours d’un emprunteur afin de lui proposer un seul et unique prêt avec une charge mensuelle inférieure à la somme des mensualités qu’il paie actuellement. Grâce à cet allègement de la mensualité pouvant aller jusqu’à 60 % et l’étalement de remboursement du crédit sur la durée, cette solution financière permet d’abaisser le taux d’endettement du locataire d’une façon significative. Mais il faut souligner seulement que plus la baisse de la mensualité est importante, plus le coût du rachat de crédit est élevé car la durée du remboursement sera plus longue.
Toute demande de rachat de prêt locataire permet aussi au souscripteur de solliciter le montant supplétif appelé « trésorerie » qui ne dépasse pas 10 % du coût du rachat. Ce montant lui permet de réaliser des projets personnels. Cependant, s’il est assez conséquent, il est susceptible de se répercuter sur le coût total du rachat et sur le montant de la mensualité et le taux d’intérêt.

Quoi qu’il en soit, il ne faut pas oublier que le rachat de crédit locataire ne signifie pas que le locataire va se désendetter. Au contraire, l’opération va accroître le montant de dettes qu’il va payer car il devrait s’acquitter des frais de dossier, des pénalités de remboursement anticipé, et de l’assurance-emprunteur. Toutefois, dans certains cas, s’il arrive à décrocher un taux d’intérêt intéressant, il lui est possible d’avoir de gain financier avec cette opération. C’est dû au fait qu’il ne paie qu’une seule assurance-emprunteur et que certains crédits ne requièrent pas aussi le paiement des indemnités de remboursement anticipé.
Cette opération concerne les dettes à la consommation comprises entre 1 500 euros à 100 000 euros remboursables sur une durée de 12 ans.

Quels sont les points importants à prendre en compte lors de la souscription à ce montage ?

Avant de souscrire à une opération de regroupement de dettes locataires, un locataire devrait savoir qu’il est important de faire la comparaison des taux d’intérêt sur le marché. Cette démarche lui permet de réduire le coût de l’opération. Le taux d’intérêt de ce montage peut être identique à un taux immobilier si le montant du prêt immobilier à regrouper représente 60 % de l’ensemble de dettes. Pour trouver la meilleure offre, il devra se référer aux offres ayant le meilleur TAEG avec une durée de remboursement la moins courte. D’autres particularités de l’offre comme la possibilité de changer le montant de la mensualité ou d’arrêter le paiement pendant quelques mois sont aussi des points intéressants à tenir compte.
Pour s’assurer que sa demande de rachat de prêt locataire soit recevable, il faut aussi vérifier les points suivants :

  • le locataire ne doit pas être fiché FICP
  • ses comptes n’affichent pas des découverts bancaires ni de rejets de chèques ou chèques sans provision
  • il doit aussi avoir une situation professionnelle stable.