Le rachat ou regroupement de crédits consommation est une opération bancaire consistant à rassembler plusieurs prêts en un seul. L’intérêt est basé sur la proposition d’un nouveau plan de remboursement et donc la réduction des mensualités. Cette action de restructuration de la dette s’adapte en particulier aux besoins du demandeur. Elle est également parfaitement adaptée aux familles qui se trouvent parfois dans une situation atypique et recherchent des solutions sur mesure. La demande de rachat de prêt peut être effectuée par l’emprunteur auprès d’un autre organisme de crédit et peut l’inciter à changer de banque.

Les avantages d’un regroupement de crédits à la consommation

En France, 36% des ménages remboursant des prêts ont des enfants, 31% ont, pour être précis, entre 1 et 2 enfants. Le budget familial est donc au cœur du fonctionnement de la plupart des familles françaises et le crédit conso est un moyen de réaliser des projets comme le financement d’une voiture familiale ou même des projets de loisirs (vacances, voyages, autres).

Tous ces crédits peuvent avoir un impact sur les finances d’une famille, c’est-à-dire que les paiements mensuels peuvent devenir lourds (après une accumulation de prêts ou d’événements de la vie, des événements imprévus) et ainsi affecter l’équilibre entre les revenus et les dépenses pouvant vous surendetté. En faisant racheter vos prêts, vous pouvez consolider vos crédits en un seul prêt. Ce qui vous permet de reporter le délai de remboursement et de réduire le montant du paiement mensuel, lequel devient alors unique.

Ce refinancement évite les situations à risque telles que le surendettement, mais permet aussi d’arrêter l’accumulation de crédits, lequel nuit au bon fonctionnement du budget familial. Cette opération implique des coûts et le demandeur doit notamment respecter certaines prérogatives et rééquilibrer votre situation. Il faut d’ailleurs préciser que les établissements de crédit imposent des critères d’éligibilité (ratio d’endettement maximum, durée résiduelle minimum durée restante, revenu fixe, contrat CDI ou équivalent, absence de coordonnées bancaires, etc.).

Le rachat de crédit à la consommation permet-il d’emprunter une trésorerie ?

La mise en commun de vos crédits peut donc inclure un crédit de trésorerie avantageuse, c’est-à-dire une somme d’argent supplémentaire qui vous est prêtée pour vous aider à financer de nouveaux projets. Il ne s’agit pas d’une nouvelle demande de crédit mais bien d’une opération de banque permettant de générer une liquidité permettant d’augmenter votre pouvoir d’achat. Le montant de ces liquidités varie en fonction de la limite d’éligibilité de chaque établissement bancaire.

En obtenant ce regroupement de prêts auprès de l’organisme financier qui rachète votre dette, vous n’aurez plus à emprunter un nouveau crédit à la consommation pour votre projet. Comme ce montant de crédit est intégré au reste de vos prêts consolidés, son remboursement est inclus dans le crédit unique. La renégociation de prêt présente deux avantages : un taux d’emprunt calculé sur l’ensemble de vos dettes et une gestion simplifiée.

Un rachat de crédit à la consommation permet-il de se payer une voiture ou des travaux ?

Faites le point sur vos crédits actuels et bénéficiez d’une solution financière adaptée à votre situation… Le regroupement des crédits peut vous permettre de garder votre budget sous contrôle, mais aussi d’anticiper les changements dans votre vie. Pour vous assurer de son efficacité, vous pouvez faire une simulation rachat de crédit en ligne avant de procéder.

La renégociation de crédit renouvelable est une solution de financement qui vous permet de regrouper vos crédits actuels tout en maintenant votre budget. Vous n’aurez donc plus besoin de faire un nouveau prêt (prêt auto, crédit travaux, etc…). La restructuration de crédits permet au débiteur de régler son taux d’endettement, d’améliorer sa situation financière, de renégocier son assurance de prêt, d’éviter une situation de surendettement. Avec ce type d’opération, vous avez la possibilité de :

  • Financer un nouveau projet (achat de voiture, travaux, voiture, etc.)
  • Faire face aux changements dans la vie (déménagement, naissance, retraite, études supérieures des enfants, etc.) ou aux accidents de la vie (décès, maladie, accident de travail, invalidité, etc…)
  • Réduire vos mensualités courantes pour faire face à de nouvelles obligations (*)

(*) La réduction du montant des mensualités suppose une prolongation de la période de remboursement et une éventuelle augmentation du coût total d’un ou plusieurs prêts soumis au regroupement. Lors d’un rachat de crédit conso, il est important de calculer le taux effectif global, le capital restant du, la durée restante, le taeg, etc…

Il est possible de regrouper sous un seul prêt/emprunt :

  • Un crédit à la consommation (crédit personnel, crédit revolving, etc.)
  • Un ou plusieurs prêts au logement
  • Une facilité de crédit en compte courant auprès de la banque.

Combien coûte un rachat de crédit à la consommation ?

Avant de commencer à consolider ou à racheter du crédit à la consommation, il est important de calculer le coût. Il convient de tenir compte des coûts obligatoires de rachat et des coûts supplémentaires, qui sont parfois moins visibles dans les conditions de crédit. Voici comment calculer le coût total du rachat de services.

Pour déterminer le montant total nécessaire au rachat ou à la mise en commun du crédit, il convient d’inclure les frais de remboursement anticipé prévus dans l’accord de prêt initial. Contrairement aux prêts immobiliers, où les IRA qui représentent souvent 3 % du capital en circulation, les prêts à la consommation sont souvent assortis de conditions plus favorables.

Dans la plupart des cas, le contrat prévoit un taux IRA d’environ 0,5 % ou 1 % du capital restant dû au jour de la transaction. La Loi sur la consommation (Art. R 312-2) limite ces droits à 3%.

Les remboursements anticipés font partie de la convention de crédit et sont difficiles à négocier. Néanmoins, certaines situations sont plus favorables à l’obtention de réductions de l’IRA, en particulier lorsque le crédit à la consommation est mis en commun au sein de la même institution financière qu’auparavant.

Dans la grande majorité des cas, le rachat de crédit implique également le paiement obligatoire de frais de dossier. Toutefois, ces coûts ne surviennent que lorsque l’opération est réellement exécutée. Concrètement, cela signifie qu’il n’y a pas de frais de dossier à payer lors de l’étude de faisabilité d’une consolidation ou d’un rachat de crédit. Cette simple demande d’information est gratuite, même auprès d’un agent immobilier. Par conséquent, si l’opération de rachat est refusée, il n’y a pas de frais à payer. C’est la signature de l’offre de rachat de crédit qui active les frais de dossier.

Il est possible, et même souhaitable, de toujours négocier à l’avance le niveau des coûts. En règle générale, environ 1 % du montant du rachat doit être considéré comme une charge administrative. Mais ce niveau est, bien sûr, négociable. Tout dépend de la qualité du dossier de l’emprunteur, de ses capacités de négociation et de la bonne volonté de l’établissement de crédit de faire un geste commercial.

Lors de la mise en œuvre d’un contrat de rachat de crédit à la consommation, la conclusion d’une assurance décès et invalidité est obligatoire dans la plupart des cas. Il en va de même pour la consolidation des crédits. Ces contributions sont souvent négligées lors du calcul du coût de rachat, mais il s’agit de coûts supplémentaires dont il faut tenir compte. L’usage d’un comparateur assurance emprunteur vous permet d’alléger le coût global de l’emprunt.

Un autre élément de l’assurance vie et invalidité à prendre en compte dans le coût d’achat de crédits est la base de calcul des cotisations. Elles peuvent être calculées soit sur la base du montant initial du crédit, soit sur la base du capital restant dû après chaque versement mensuel. Dans les deux cas, un taux de cotisation apparemment identique ne donnera pas du tout les mêmes cotisations mensuelles !

Faire appel à un courtier en crédit peut s’avérer indispensable pour calculer l’allongement de la durée du crédit, simuler le prêt, déterminer le meilleur taux de crédit, établir le tableau d’amortissement. Il est compétent pour effectuer la demande de rachat de prêt et pour réaliser la simulation de crédit afin de sélection l’organisme de crédit. Pour simplifier le calcul, il suffit de passer par une simulation en ligne afin de comparer les différents taux et les multiples offres de prêt personnel. Une demande en ligne sur un comparateur de credit auprès de votre banque vous permet aussi de visualiser

Pages sur le même thème :

Ces pages devrez vous intéresser :