Profils éligibles au rachat de crédit important avec réserve d’argent

janvier 22, 2019 6:38 Publié par Laissez vos commentaires




La situation d’endettement lourd peut occasionner de névroses à un emprunteur. Cette difficulté de remboursement de dettes peut survenir à la suite d’accumulation de prêts à la consommation, de réserve d’argent et de prêt immobilier. Pour aider l’emprunteur à retrouver un budget sain et équilibré, il existe la solution de rachat de crédit. Ce montage financier peut s’adresser aux personnes ayant des crédits bancaires et dettes d’un montant plus ou moins conséquent. Lors de la mise en place de cette solution, le candidat au rachat peut aussi bénéficier d’une réserve d’argent au titre de la trésorerie. Explications.

En raison de la conjoncture économique, la diminution de ressources ou les autres accidents de vie, le nombre des ménages en situation de surendettement augmente. Ces personnes ont de difficulté à respecter leurs engagements bancaires et peuvent supporter des pénalités de retard de paiement qui vont alourdir leur dette initiale. En général, plusieurs dettes sont visées dans cette situation d’endettement excessif (crédits conso, prêts renouvelable, dettes de loyer, d’edf et de gaz, impôts et taxes…). Face à cette insuffisance de structure de revenus, il existe une solution financière permettant d’éviter le surendettement, le rachat de crédit. On parle d’un regroupement de dettes important lorsque le montant à regrouper est conséquent, par exemple 200 000 euros pour un propriétaire et 100 000 euros pour un locataire. Ce sont les seuils du montant maximum que la plupart des banques peuvent octroyer sans hypothèque.
Le rachat de crédit ou regroupement de dettes consiste à faire racheter tous ou une partie des crédits en cours d’un emprunteur par une banque de rachat qui les réunit en un seul et unique prêt avec une mensualité diminuée. Les différentes dettes sociales et fiscales (découverts bancaires, impayés de factures de téléphone, eau, gaz, assurance, taxes d’habitation, loyers etc.) peuvent être aussi ajoutés dans le montant à regrouper. Les prêts à la conso, crédits perso, prêts revolving ou réserve d’argent, prêt immobilier peuvent être consolidés en un seul et unique emprunt. Si le montant de la part immobilier dépasse 60 % du montant à rassembler, on parle d’un rachat de crédit immobilier. S’il ne dépasse pas ce pourcentage, il s’agit d’un rachat de créances à la consommation.
Le fonctionnement de ce montage financier est simple. La banque racheteuse des crédits propose un seul contrat avec un seul taux renégocié et une mensualité allégée. En contrepartie de cet allègement du montant de mensualité, le nouveau prêt aura une durée de remboursement plus longue. Cette facilité permettra aussi à l’emprunteur de pouvoir restructurer son train de vie quotidien sur le long terme. De plus, sa situation financière sera rétablie et il peut payer sa dette tout en menant une vie conforme à la norme. Cette restructuration de prêt lui permet aussi de bénéficier d’une trésorerie d’argent complémentaire à intégrer dans le montant du prêt à racheter. Cette somme additionnelle peut lui servir dans la réparation ou l’achat d’une voiture, dans la réalisation des travaux de sa maison, dans la concrétisation d’un projet de voyage ou de mariage etc. Elle peut être affectée à un projet précis ou non. S’il s’agit d’une trésorerie dédiée à un projet achat ou à des travaux de maison, l’utilisateur aurait à fournir un devis ou une facture. L’avantage de ce montage supplémentaire, c’est que cela permet à l’emprunteur de ne plus souscrire à une réserve d’argent avec un taux élevé qui le mènera de nouveau au surendettement. Il importe ainsi de bien étudier la somme qu’on souhaite obtenir afin de ne plus faire d’autres emprunts plus tard. Ce conseil est important car beaucoup d’emprunteurs n’ajoutent pas de trésorerie par peur que l’établissement prêteur ne leur accorde la demande. Or, les critères d’obtention d’un rachat de crédit important peuvent être plus flexibles.

Cette opération bancaire s’adresse à tous profils, fonctionnaire, salariés, travailleur indépendant, profession libérale, retraité, étudiant et même personnes en situation d’invalidité sous réserve de satisfaire les critères bancaires. Les banques imposent des conditions d’octroi du rachat avant de donner leur accord pour éviter l’insolvabilité de l’emprunteur et la perte de leur capital et intérêts.

Voici la liste des points importants à retenir :

  • la personne qui fait la demande de regroupement de dettes devra être majeure, ne faisant pas l’objet d’une perte de droits civiques. Les candidats à l’emprunt en instance de divorce avec un partage de bien non encore réglé sont exclus à moins qu’ils trouvent un moyen d’effectuer cette formalité.
  • l’emprunteur devra avoir une situation professionnelle stable (en CDI ou fonctionnaire ou retraité). S’il est en CDD ou intérimaire, il peut chercher un co-emprunteur pour valider sa demande de rachat. Pour les travailleurs indépendants ou professions libérales, ils devraient faire un résultat positif dans leurs trois derniers bilans d’activité.
  • le taux d’endettement du souscripteur au rachat ne devrait pas dépasser 33 % par rapport aux ressources mensuelles nettes. Pour calculer ce taux, il suffit de diviser le montant de ses crédits mensuels par ses revenus mensuels fixes et de multiplier le résultat obtenu par 100. A titre d’exemple, le montant de crédits d’un ménage est 1200 euros, ses revenus sont 2500 euros, son taux d’endettement est donc 1200/2500 X 100 = 48 %. C’est un taux d’endettement élevé qui nécessite d’autres moyens financiers pour optimiser le dossier. Cependant, il faut savoir que certaines banques peuvent ne pas tenir compte d’un ratio d’endettement élevé de 40 % si le candidat au rachat a des ressources mensuelles assez conséquentes. Ce qui lui permet alors d’avoir un reste à vivre suffisant. Par exemple, s’il perçoit 4 000 euros par mois, s’il lui reste encore 2 000 euros comme reste à vivre, il peut prétendre au rachat de prêt.
  • l’âge du demandeur du regroupement de dettes est également un critère de rejet chez certains établissements bancaires. S’il est trop âgé à la fin du crédit, les banques peuvent refuser la demande. Dans le cas d’un prêt hypothécaire, nos partenaires bancaires acceptent de racheter les crédits d’un emprunteur s’il a moins de 95 ans lors de la dernière échéance de paiement.

Pour connaître votre éligibilité à cette sortie d’endettement, vous pouvez passer par notre outil de simulation. Notre simulateur simple, gratuit, efficace et détaillé permet de vous aider à connaître vos capacités financières et le montant que vous pouvez bénéficier dans la demande de trésorerie. Il suffit de remplir le champ dédié à cette demande. Grâce aux données que vous nous soumettez, nous pouvons estimer si votre projet de rachat est faisable et non. Notre analyste fera ensuite une étude approfondie de vos données et effectuera la comparaison des offres bancaires de nos différents partenaires afin de vous proposer une offre sur-mesure. Cette offre avec un taux compétitif et des conditions de remboursement avantageuses pour votre situation financière est sans engagement. Il vous reste par la suite à compléter vos pièces justificatives. Si vous avez des interrogations, nous sommes entièrement à votre écoute pour vous expliquer cette offre. Vous pouvez aussi nous contacter par mail. Si l’offre vous convient, vous le signez et vos crédits seront soldés et rachetés auprès de vos anciens créanciers après la fin de la date de rétractation. N’hésitez pas à nous soumettre votre projet de regroupement de dettes conso ou immobilier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *