Obtenir une trésorerie supplémentaire sur 8, 10, 12 ou 15 ans avec un rachat de crédits à la consommation


En 2020, la génération de trésorerie pour les entreprises comme pour les particuliers est vitale surtout avec les ravages du coronavirus. Pour les entreprises, les liquidités disponibles sur leur compte bancaire servent à prévenir les ruptures et la cessation de paiement. Pour les particuliers, la trésorerie leur permet de se donner le moyen de réaliser des projets qui leur tiennent à cœur. L’opération de regroupement de dettes à la consommation plus trésorerie répond justement à cette attente des particuliers. Ce montage permet aux emprunteurs d’alléger le remboursement de leurs différents prêts à la consommation tout en finançant leurs besoins personnels. Un budget qui vire au rouge, une baisse de revenus alors qu’on a envie de concrétiser des projets, le rachat de crédit à la consommation plus trésorerie pourrait être la bonne formule pour repartir sur des bases financières saines.

Définition du crédit à la consommation

Un crédit à la consommation est un contrat par lequel un prêteur consent un prêt d’argent à un emprunteur sans autre considération de son utilisation. Ce dernier pourra donc utiliser les fonds comme elle l’entend, contrairement à un prêt affecté, c’est-à-dire, un prêt libéré pour un objet (par exemple pour l’achat d’une voiture…). Les banques vérifient obligatoirement la solvabilité d’un emprunteur avant l’octroi d’un crédit. Mais malgré cette précaution, les emprunteurs ayant contracté plusieurs prêts à la consommation (crédits perso, renouvelables, crédit travaux, prêts affectés etc.) pourraient avoir des difficultés à les rembourser face à la crise actuelle. Mais la bonne nouvelle pour eux : ces crédits peuvent faire l’objet d’une restructuration.

Le mécanisme du rachat de crédit à la consommation plus trésorerie

Cette opération de restructuration de prêts est plus connue sous le terme « rachat de crédit à la consommation ». C’est un dispositif financier permettant de réunir ses crédits en un seul emprunt. Il en faut au moins 2 prêts en cours du remboursement. Le montant maximum de dettes que la banque peut consolider est limité à 100 000 euros dans le cadre de ce rachat de prêt à la consommation.
Ce faisant, elle rachète les crédits pré-existants de l’emprunteur auprès de ses anciens créanciers afin de les fusionner en un unique prêt. L’objectif est de faire baisser la mensualité tout en allégeant le taux d’intérêt du nouveau prêt. Ce plan de remboursement permet de simplifier la gestion des crédits de l’emprunteur tout en diminuant son endettement. Cette procédure lui permet aussi de maintenir son train de vie et d’éviter le fichage FICP.
L’opération de rachat de crédits conso essaie ainsi d’amoindrir le taux d’endettement de l’emprunteur de 20 à 60 % sans changer de banque, en rallongeant la durée de son crédit jusqu’à 8, 10, et sur 12 ans (144 mois) et même 15 ans (180 mois). Cela est réalisable grâce à la diminution significative de ses mensualités de remboursement. Cette opération peut être utilement complétée par une trésorerie pour un projet dont l’avantage est un taux fixe plus intéressant que ne le serait un crédit renouvelable.
Dans le cadre d’un rachat de crédit avec trésorerie, l’emprunteur peut donc solliciter une somme d’argent dont il pourra disposer librement. Il pourra utiliser cette enveloppe de financement supplémentaire pour payer les études de ses enfants, faire des travaux, financer un mariage, partir en vacances, etc. Le montant peut-être plus ou moins élevé en fonction de ses besoins (5000 €, 10000 €, 20000 €, 30000€, etc.).
Ce dispositif financier est donc une solution efficace au besoin de liquidité afin de financer des travaux ou des projets.

Quels sont les avantages de cette opération ?

Les intérêts de ce rachat de prêt à la consommation plus trésorerie sont nombreux pour l’emprunteur, citons entre autres la possibilité de bénéficier des avantages suivants :

  • un meilleur pouvoir d’achat et un reste à vivre plus confortable
  • la simplification de la gestion de ses dettes (un seul interlocuteur, un taux unique, un seul échéancier)
  • un montant de trésorerie augmenté et adapté à ses besoins alors que normalement son taux d’endettement ne lui permet pas de bénéficier d’un tel prêt.
  • le financement en cas de besoin d’argent urgent sans justificatif.
  • un moyen de disposer rapidement et sans justificatif, d’une trésorerie.
  • de nouveaux barèmes attractifs.
  • moins de pièces à fournir.
  • transformation des prêts à taux révisables en taux fixe
  • regroupement des dettes à la consommation sans garantie jusqu’à 15 ans (durée 96, 120, 144 et 180 mois)
  • restructuration de prêt sans l’emprunt immobilier car celui-ci arrive bientôt à échéance ou son taux de crédit est intéressant.


Faut-il recourir à un courtier pour le montage de cette restructuration de prêt locataire?

Le recours à un intermédiaire en opérations bancaire est efficace dans les cas suivants :

  • l’emprunteur est asphyxié par la lourdeur de ses dettes qu’il aurait besoin d’un rachat de prêt à la consommation sur-mesure et au coût le moins élevé. Cela se traduit par un différentiel de taux conséquent afin de rembourser moins cher son prêt
  • il souhaite maximiser le gain obtenu par cette opération. Un bon courtier fait jouer les taux d’intérêts et les frais annexes du rachat pour permettre à l’emprunteur de dégager une marge d’économie satisfaisante
  • le demandeur du rachat affiche des incidents bancaires comme les rejets de prélèvements, les découverts, voire le fichage FICP. Un mandataire non exclusif des banques est souvent en mesure de lui dénicher une offre de regroupement de dettes abordable malgré sa situation financière compliquée
  • l’emprunteur se trouve dans une impasse financière qu’il ne souhaite pas retarder le regroupement de ses dettes. L’aide d’un courtier lui permet d’accélérer l’obtention de cette sortie d’endettement.


Comment mettre sur pieds avec nous ce rachat de prêts à la consommation plus trésorerie ?

D’abord, nous sommes des intermédiaires en opérations bancaires présents dans plusieurs villes françaises en Hexagone. En tant que mandataires non exclusifs des banques, notre mission est de chercher le meilleur contrat de rachat en termes de coût et de modalités de remboursement afin de permettre à l’emprunteur de sortir la tête de l’eau. Nos longues années d’expérience de plus d’une trentaine d’années nous ont permis de satisfaire un nombre important d’emprunteurs en quête d’un rachat de prêt à la consommation, d’un regroupement de dettes immobilières ou d’un rachat de prêt hypothécaire au meilleur coût.
Pour monter rapidement cette opération, nous proposons aux souscripteurs soit de nous contacter directement par téléphone ou par mail soit de passer par l’outil de simulation en haut de ce site. Nous privilégions la simulation dans la mesure du possible pour avoir des détails concrets de la situation de l’emprunteur. Et ce même s’il a des lourdes échéances non payées afin de l’aider à obtenir une meilleure restructuration de ses prêts.
Après le remplissage du formulaire de simulation, les emprunteurs peuvent recevoir gratuitement dans l’heure le résultat clair et détaillé de l’analyse. Celui-ci indique si le projet est réalisable ou pas. La réponse contient la nouvelle mensualité incluant tous les frais de l’opération (y compris nos frais de courtage). Nos émoluments sont compris entre 1 % à 5 % du montant du rachat en fonction de la difficulté du montage et du temps que nous avons passé dans le démarchage et la négociation du prêt. Nos frais de courtage peuvent être aussi négociés.
En cas de recevabilité de la demande, l’emprunteur obtient aussi un mot de passe et un nouveau login pour nous envoyer son dossier et ses justificatifs scannés. Si son projet est viable, il reçoit ainsi une offre de rachat de prêt à la consommation renégociée.
Cette offre bancaire est valable pour une durée de 1 à 2 mois environ. En cas de réception de nombreuses offres, il peut aussi sélectionner celle dont il trouve la plus pertinente en fonction du TAEG et de la durée du remboursement (il faut comparer deux offres ayant la même durée de vie).
A ce stade, le demandeur de rachat n’est pas encore engagé. Il a la solution à ses problèmes financiers, en attente et prête à être signée pour accord et retournée à l’établissement financier. S’il souhaite renoncer à la proposition, il n’est redevable d’aucuns frais. S’il la retourne à la banque, ses prêts seront immédiatement remboursés après le délai de rétractation de 14 jours de la loi Hamon.
Par ailleurs, le rachat de crédits à la consommation n’exige pas le transfert de sa domiciliation bancaire. Le prélèvement de la mensualité plus faible peut se faire sur son compte habituel. C’est la banque qu’il a choisi qui effectuera le remboursement par anticipation de ses dettes et la mise en place du rachat.

Quelle est la différence entre le contact et la simulation de rachat ?

Le contact peut se faire par téléphone ou par mail. L’emprunteur aurait à nous exposer sa situation financière dans son mail et ses attentes en termes de refinancement. Tandis que la simulation gratuite lui permet de remplir par lui-même le simulateur et de simuler le coût de ce montage. Cette démarche nous permet également d’avoir un meilleur aperçu de sa situation financière et son endettement. Pour ce faire, il aurait seulement à saisir les données demandées comme le montant de ses encours de prêts à la consommation, leur nombre, ses charges et dépenses incompressibles par mois, la trésorerie demandée …Mais qu’il préfère nous contacter par mail ou passer par le simulateur, il peut toujours obtenir une proposition de regroupement de dettes à la consommation au meilleur coût et sans engagement si son projet est faisable.

Les pièces utiles au montage de ce rachat de prêt à la consommation plus trésorerie

Afin de monter cette opération, la banque aurait besoin d’un certain nombre de justificatifs de l’état-civil, du lieu de vie, de rentrées d’argent et de charges de l’emprunteur ainsi que de ses documents bancaires. Il est préférable de photocopier ces pièces avant de nous les envoyer :
Etat-civil 

  • photocopie recto-verso du CIN ou du passeport de l’emprunteur.
  • photocopie de son livret de famille et de son contrat de mariage s’il est marié
  • photocopie de son jugement de divorce s’il est divorcé
  • une pièce justificative de son domicile de moins de 3 mois
  • photocopie de la taxe d’habitation
  • son RIB

Documents de son lieu de vie

  • quittance du loyer du mois avant la demande pour les locataires ou photocopie du titre de propriété pour les propriétaires
  • attestation d’hébergement pour les personnes hébergées et CIN de l’hébergeur pour les personnes hébergées

Documents sur ses rentrées d’argent et son budget

  • ses trois derniers bulletins de salaire
  • photocopie du dernier avis d’imposition
  • photocopie de son contrat de travail
  • pièces justificatifs de ses autres revenus
  • 3 derniers bilans pour les travailleurs indépendants
  • relevés bancaires des trois derniers mois avant la demande
  • les offres de prêt à la consommation et le plan d’amortissement du prêt immobilier si celui-ci constitue moins 60 % du montant à regrouper
  • document indiquant le montant du capital restant dû des crédits à la consommation

Cette liste est non exhaustive car au cours du montage de ce rachat, si l’emprunteur souhaite bénéficier de notre accompagnement, il se peut que nous lui demandions encore d’autres pièces justificatives. La constitution d’un dossier complet et solide lui permet de maximiser ses chances d’obtenir un rachat de prêt à la consommation plus trésorerie le moins cher.
Rappelons enfin que comme toute opération bancaire, le rachat de crédit n’est pas exempt de pièges, l’intercession d’un professionnel de courtage est toujours utile. D’autant plus que le demandeur de rachat n’aura rien à payer s’il ne trouve pas l’offre du courtier en adéquation avec ses attentes.