Rachat de crédit locataire pour réduire son endettement

mars 11, 2019 2:29 Publié par Laissez vos commentaires




Les locataires ont à faire face à de nombreuses problématiques. Ils doivent aider leurs enfants dans leurs études ou dans leur vie personnelle, ils souhaitent avoir une deuxième voiture pour faciliter leur train de vie. Le paiement de cotisation mensuelle de l’hébergement de leurs parents dans la maison de retraite leur appartient aussi. Sans oublier qu’ils rêvent aussi de pouvoir acquérir un bien immobilier. Il n’est donc pas rare qu’ils soient confrontés à une difficulté de remboursement de prêts à la consommation dès qu’un aléa de la vie survienne. Dans ce cas, la révision de leurs charges est nécessaire. Le rachat de crédit locataire est plébiscité par de nombreux locataires comme une solution permettant de réduire leur endettement. Zoom sur le fonctionnement de cette opération bancaire.

Ce montage financier est destiné aux emprunteurs locataires de leur résidence principale. Les personnes hébergées par leur employeur ou hébergées par un membre de leur famille entrent également dans cette catégorie. Dans certains cas, il peut disposer d’un bien immobilier mais il préfère louer un logement. Le regroupement de dettes locataire est une solution financière qui permet de fusionner les crédits existants d’un locataire en un seul avec une seule mensualité en adéquation avec les revenus et la capacité de remboursement de l’emprunteur. La réduction de mensualité pourrait atteindre 60 %.
Cette opération bancaire est accessible à la plupart des profils : professions libérales, artisans, commerçants, salariés, fonctionnaires, étudiants, retraités etc. Les types de prêts qu’on peut rassembler sont les prêts affectés ou non à l’achat d’un bien ou d’un service, les crédits revolving, les prêts personnels, le prêt travaux… Ces prêts peuvent être soldés d’une manière partielle ou totale selon le taux d’endettement de l’emprunteur. Ce dernier peut inclure aussi le montant de ses dettes familiales, sociales et fiscales (découverts bancaires, loyers et impôts impayés etc.). Les prêts immobiliers comme les investissements locatifs ou le financement de résidence secondaire peuvent aussi être classés dans cette catégorie. Le nouveau contrat aura une durée de remboursement plus longue. En parallèle à ce rachat, le locataire peut aussi demander un apport pour financer la concrétisation d’un projet. Cette enveloppe appelée trésorerie peut être affectée à un projet ou libre d’utilisation comme une épargne de précaution. La durée d’un rachat de crédit locataire peut s’étaler jusqu’à 12 ans avec un montant de regroupement compris entre 1 500 euros et 100 000 euros sans garantie. Au-delà de ce montant ou avec un taux d’endettement important, il faut trouver d’autres solutions pour se voir octroyer le rachat de créance locataire.

Le regroupement de dettes est une opération permettant de renégocier les conditions de son emprunt tout en sortant de l’endettement excessif. En effet, si avant la mise en place de ce montage, le taux d’endettement du locataire peut frôler 45 %, après cette opération cela pourrait revenir à 30 %. Cette réduction de l’endettement est possible grâce à la baisse de mensualité allant jusqu’à 60 % avec Crédimedia.
Les personnes en location ou hébergés à titre gratuit sollicitent cette opération pour plusieurs raisons. La plupart connaissent des difficultés financières comme la perte d’emploi ou le licenciement, ou les épreuves comme la maladie ou le divorce ou le décès d’un conjoint. Ces imprévus entrainent une baisse de ressources qui impacte sur leur capacité de remboursement des prêts. Les personnes qui abusent leurs cartes de crédit peuvent aussi rencontrer de difficulté de remboursement.
En fait le rachat de crédit permet non seulement de baisser l’endettement mais aussi de prévenir une situation de surendettement. Cette situation inextricable se définit par les découverts bancaires et rejets de prélèvements répétés et chèques sans provision, les lettres recommandées suivies de mises en demeure etc. En général, dans ce cas, si l’emprunteur est sans emploi et il lui est difficile de trouver un co-emprunteur ou un garant, il lui reste le dernier recours à la commission de surendettement.
Le regroupement de dettes locataire permet également à un emprunteur de financer un projet comme l’achat d’une voiture sans dégrader son taux d’endettement et sans augmenter le montant de ses mensualités. De plus, avec cette opération l’emprunteur n’aura pas à changer de banque. Le prélèvement des mensualités peut se faire à son compte bancaire actuel.
Enfin, les locataires qui souhaitent optimiser la gestion de leur budget tout en renouant avec une capacité d’emprunt font également appel à ce montage bancaire. En effet, si une fois leur loyer et leurs charges de crédit remboursés, ils n’ont plus assez de reste à vivre, il est préférable de racheter ses prêts à la consommation pour aérer son budget.

Si les crédits d’un emprunteur pèsent lourd sur son budget et le remboursement des mensualités de prêt devient de plus en plus compliqué, il convient d’entamer rapidement une demande de rachat de crédit locataire. Pour ce, il lui est possible d’effectuer lui-même cette demande auprès d’une banque de rachat. Mais s’il a un taux d’endettement important ou s’il est victime d’un fichage ficp, il vaut mieux se retourner vers un courtier qui le conseille sur les astuces à suivre pour optimiser son dossier. S’il est propriétaire d’un bien immobilier (sa résidence secondaire par exemple), l’intermédiaire bancaire peut lui trouver une sortie d’endettement.
La première chose à faire pour un emprunteur avec des charges financières trop conséquentes est le recours à la simulation du rachat. Cet outil présent en haut de notre site aide à y voir plus clair avec le montant de la future mensualité, le coût total du crédit, le taux actuel. Le candidat au rachat pourrait aussi évaluer les effets de la mise en place de cette solution financière sur ses finances. La simulation est gratuite et sans engagement et il se fait en quelques clics.
Après cette simulation, l’emprunteur qui a un cumul de prêts à la consommation peut obtenir un avis de faisabilité de son projet et une offre bancaire répondant à son profil, si son dossier est éligible au rachat. Les critères d’éligibilité dépendent des renseignements fournis lors de la simulation.
Cet outil complet nous permet aussi d’avoir une idée plus préciser des besoins du souscripteur au rachat. Grâce à ces informations, nous pourrons aussi évaluer s’il lui est possible de se voir octroyer une trésorerie ou non. Dans tous les cas, l’octroi du rachat et de trésorerie dépendent uniquement à la banque mais nous ne faisons qu’intervenir et négocier pour obtenir le meilleur taux d’intérêt et taux d’assurance emprunteur. Nous effectuerons aussi la négociation des pénalités de remboursement anticipé. Grâce à notre intervention, il est possible de supprimer cette indemnité dans certains cas.
La proposition bancaire reçue par le locataire contient ainsi tous les détails du refinancement le plus adapté en fonction de son profil. La commission du courtier s’y trouve aussi en toute transparence. Il lui appartient par la suite d’accepter ou de refuser cette offre ajustée à sa capacité de remboursement et à ses besoins.

Le rachat de crédit locataire est une opération financière à mettre en place si on souhaite rééquilibrer son budget et réduire son endettement. Le recours à un courtier expérimenté non exclusif comme Crédimedia est à recommander pour obtenir un rachat aux meilleures conditions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *