Rachat de prêt à taux intéressant

mai 9, 2019 8:04 Publié par Laissez vos commentaires

 

Beaucoup d’emprunteurs qui ont connu une frénésie d’acquisition de divers biens recherchent une solution de restructuration de prêt. Les difficultés de remboursement de dettes surviennent souvent après un évènement inattendu comme le licenciement, un accident invalidant… Pour alléger un budget plombé par un taux d’endettement lourd, il existe une solution efficace : le rachat de prêt à taux intéressant. Plus le taux d’intérêt du refinancement est bas, plus l’emprunteur peut obtenir une mensualité moins élevée et réduire son endettement. Décryptage.

Lorsqu’une personne physique ou morale demande le soutien financier d’un organisme de financement, l’établissement prend un pourcentage annuel du capital emprunté pour avoir bien voulu lui prêter de l’argent. Ce taux peut être fixe ou variable mais nous conseillons uniquement la souscription à un taux fixe pour mieux contrôler son budget et ses mensualités.
Le rachat de prêt à taux intéressant propose ainsi une solution de regroupement des dettes en cours d’un emprunteur en une seule dette avec un taux abordable. Il se peut que le candidat au rachat obtienne le taux moins cher en fonction de son dossier client. Par exemple, le meilleur taux de rachat de prêt immobilier frôle le 1,70 % contre 2,75 % pour le rachat de prêt à la consommation.
En regroupant les prêts existants d’un souscripteur à ce montage financier, la banque lui propose ainsi un seul dossier de refinancement avec un unique taux et une mensualité adaptée à sa capacité de remboursement. La diminution de l’unique mensualité peut atteindre 60 %. De plus, l’institution financière accorde également une possibilité d’allonger la durée du rachat et une possibilité de demander une somme d’argent supplémentaire appelée « trésorerie ».

Qu’il s’agisse d’une restructuration de prêt à la consommation ou d’un prêt immobilier, un bon taux présente beaucoup d’avantages pour le coût total du crédit. Rappelons d’abord qu’on parle d’un regroupement de dettes à la consommation lorsque les différents prêts consos (crédit renouvelable, prêt étude, achat électro-ménager, voiture, travaux, voyage…) ne dépassent pas 60 % du total des dettes à consolider. S’ils dépassent ce seuil, il est question d’un rachat de prêt immobilier.
Voici quelques avantages d’un taux intéressant dans le cadre de cette opération :

  • le taux est l’élément-clé de cette technique bancaire. Un bon taux permet de baisser le coût total du refinancement. L’emprunteur peut obtenir une économie de plusieurs milliers d’euros s’il réussit à décrocher le TAEG le moins cher. C’est le taux d’intérêt incluant tous les frais annexes du refinancement.
  • plus le taux est bas, plus le souscripteur peut rembourser ses dettes pendant une plus longue durée.
  • cela lui permet également de prévoir le financement d’un autre projet comme l’amélioration de l’intérieur de sa maison, des travaux d’isolation thermique, l’acquisition d’une nouvelle voiture etc.
  • cela lui permet également d’éviter le fichage ficp, s’il réussit à payer ses traites régulièrement.

Un TAEG faible est donc la solution de sortie d’endettement pour les personnes victimes d’accidents de la vie et pour ceux matraqués par les mensualités bancaires. C’est aussi une solution permettant de mettre à jour le paiement de ses impôts et arriérés ainsi que sa taxe d’habitation. En effet, le candidat au rachat peut ajouter dans le montant total des dettes à consolider ses factures d’électricité, de téléphone etc. non payés ainsi que ses arriérés fiscaux.
Remarque : pour obtenir un maximum d’économie avec la restructuration de prêt, il est conseillé de mettre en place ce montage dans le premier tiers du prêt immobilier. Mais si le crédit immobilier est déjà à la moitié de sa durée de vie ou s’il ne reste pas plus de 80 000 euros à regrouper, seul un écart de taux de 2 points permet d’amortir le coût du montage de ce refinancement.

D’abord, il faut souligner le fait que l’emprunteur doit bénéficier d’une bonne situation professionnelle (cadre, CDI, fonctionnaire) avec un reste à charge élevé (plus de 2 500 euros) pour obtenir ce bon taux, en fonction de son montant à regrouper et de la banque du rachat. Les personnes qui peuvent mettre en avant une garantie (bien immobilier) peuvent aussi obtenir un taux intéressant, si elles souhaitent regrouper des dettes d’un montant conséquent avec une durée de remboursement plus longue.
Les banques proposant cette solution de désendettement sont au nombre d’une dizaine. Avant de chercher un rachat de crédit, il faut bien préparer en amont ce dispositif financier. Le souscripteur a deux choix : soit il fait une demande de rachat directement en ligne auprès d’une banque proposant la consolidation de dettes, soit il fait appel à un courtier. La négociation de taux peut être possible auprès de la banque de rachat mais cette dernière pourrait exiger la domiciliation bancaire ou d’autres frais. Or, le rachat de crédit ne nécessite pas normalement l’ouverture d’un compte auprès de la banque qui rachète ses prêts. L’étude et l’analyse de demande de rachat ne sont pas aussi payantes si le candidat à ce montage financier n’accepte pas l’offre de prêt de la banque. Soyez ainsi vigilant car certaines banques pourraient facturer cette étude de dossier.
La deuxième alternative est le recours à un courtier comme Crédimed. Nous sommes mandatés en tant qu’IOB par les grandes banques de rachat et nous avons acquis plus d’une trente ans d’expérience dans ce secteur. Cette solution est payante car nous facturons l’intermédiation. Cependant, elle permet de décrocher le taux le plus faible car le courtier a intérêt à négocier le taux nominal du crédit, l’assurance invalidité décès, les pénalités de remboursement anticipé auprès des anciens créanciers de l’emprunteur. Dans tous les cas, le recours à un courtier est incontournable pour les emprunteurs faisant l’objet d’un fichage ficp, d’un rejet de prélèvement et d’un taux d’endettement au-dessus de 33 %.
Pour ce faire, il faut commencer par la simulation. L’outil simulateur présent sur ce site nous aide à mieux comprendre l’état de l’endettement d’un emprunteur. Cela nous permet aussi de l’orienter vers la banque proposant le taux le plus faible en fonction de la complexité de son dossier et de son profil emprunteur.
Nous ne demandons aucuns frais pour l’étude, l’analyse du dossier et la recherche d’un bon taux avant l’acceptation définitive par le candidat au rachat de l’offre de prêt que nous proposons.
Après avoir fait la simulation gratuite sur notre site, l’emprunteur connaît dans l’heure si sa demande est recevable ou non. S’il est éligible au rachat, il obtient une offre de prêt avec une nouvelle mensualité allégée et le bon taux. Pour accéder au financement, il doit nous envoyer son dossier.
2 mois au maximum lui sont offerts pour étudier et retourner l’offre de prêt à la banque. Entre-temps, il peut toujours nous contacter quelques aspects du refinancement ne sont pas clairs.
Après avoir retourné et signé pour accord l’offre de prêt, celle-ci devient un contrat de prêt. Le client dispose d’un délai de rétractation de 14 jours, dans le cas d’un rachat de crédit à la consommation et de 10 jours pour un rachat de crédit immobilier. Au-delà de ce délai, la banque débloque la trésorerie demandée, et solde ses anciens prêts. Le nouveau contrat avec une mensualité diminuée et un bon taux est effectif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *