Restructuration de prêts et accidents de vie

avril 12, 2019 2:25 Publié par Laissez vos commentaires

 

Personne ne peut s’échapper à un aléa de la vie. Ces événements peuvent être causés par la crise économique dans le cas d’un licenciement, une mésentente entre les époux lors d’un divorce, par exemple. Les imprévus de la vie sont nombreux mais ils impactent sur le paiement des crédits bancaires. L’effet est d’autant plus conséquent si la personne endettée a accumulé plusieurs crédits. La restructuration de prêt constitue le chemin de sortie d’endettement le plus emprunté par les débiteurs. Même les propriétaires faisant l’objet d’un fichage ficp et les surendettés à 50 % peuvent restructurer leurs prêts s’ils frappent à la bonne porte. Explications.

Les banques étudient souvent la capacité de remboursement d’un emprunteur avant d’octroyer un prêt perso, prêt à la consommation et surtout un crédit immobilier. Or, des événements imprévisibles comme le décès d’un conjoint, la naissance d’un bébé, la perte d’autonomie suite à un accident handicapant etc. pourraient mettre en péril la gestion budgétaire d’un ménage. Le couple peut avoir du mal s’en sortir s’il n’a pas souscrit à des prêts bancaires. Mais s’il a recouru aux banques pour financer certains achats indispensables, il se retrouve, du jour au lendemain, fiché à la banque centrale, à la suite de deux échéances consécutives de crédits non payés. Les découverts bancaires de plus de 500 euros après la mise en demeure de plus de 60 jours peuvent aussi entrainer l’inscription au FICP. Or, les personnes inscrites sur ce fichier sont cataloguées mauvais payeurs par les banques et seules quelques banques acceptent de regrouper leurs crédits sous certaines conditions.
Il est pourtant évident que cette situation peut arriver à tout le monde, mais les établissements durcissent leurs critères, car ils évitent au maximum une procédure judiciaire compliquée de saisie de biens, de vente aux enchères ou de liquidations de biens.
Les accidents de vie ont non seulement des conséquences financières sur le budget de l’emprunteur, ils causent aussi des préjudices moraux aux victimes. C’est pourquoi, il est recommandé de remédier au plus vite à l’endettement en recourant au rachat de crédit.

Le remboursement des différents crédits est difficile si l’emprunteur affiche une baisse de revenus. De plus, la différence des taux d’intérêt et du montant du remboursement l’empêchent de mieux gérer ses crédits à moins qu’il bénéficie d’une rentrée d’argent pérenne et sûre. Pour aider tous ceux qui ont souscrit à deux prêts bancaires et qui ont des difficultés de paiement, les établissements bancaires ont mis en place cette solution de restructuration de prêt ou rachat de crédit.
Ce système vise à consolider les dettes du débiteur en un seul et unique prêt. Au lieu d’avoir 5 ou 10 crédits de nature différente, l’emprunteur n’a alors qu’un seul interlocuteur, un taux unique avec toutes les facilités du remboursement accompagnant le contrat. En pratique, la banque qui accepte de restructurer les prêts d’un particulier ou d’un ménage en mal-endettement commence par solder les crédits en cours de son nouveau client. Ce faisant, elle s’acquitte des indemnités de remboursement anticipé selon les conditions du contrat. Après cette étape, elle réunit en un seul dossier tous ces prêts et propose un seul taux renégocié au souscripteur. Le montant de ce taux dépend de son profil emprunteur et du montant de son emprunt. S’il a un taux d’endettement au-dessous du seuil de 33 % et il souhaite regrouper des prêts à la consommation de 80 000 euros par exemple, la banque peut lui proposer un taux compétitif. D’ailleurs, pour pouvoir bénéficier d’un taux avantageux, il est recommandé de faire appel à un IOBSP ou un courtier en rachat.
Le prêt restructuré se dote ainsi d’un seul taux fixe ou réajustable revu à la baisse. La nature de ce taux dépend également du profil emprunteur. Les avantages de cette opération bancaire sont nombreux.

  • premièrement, elle permet à l’emprunteur de payer une mensualité allégée en adéquation avec sa possibilité de remboursement. Si auparavant par exemple, il s’est acquitté d’un total de 1200 euros avec ses dettes bancaires, avec cette solution, il lui est possible de ne régler que 750 euros par mois. Grâce à cet allègement intéressant du prélèvement mensuel, il lui est possible d’épargner de nouveau et d’enrayer son endettement à cause de l’accident de vie.
    La banque accepte aussi l’inclusion des diverses dettes comme les découverts bancaires, les retards de loyers et de taxes etc., dans le lot de prêts conso, perso, auto, hypothèque, maison, travaux, voyage etc.

    • l’autre avantage du rachat de crédit, c’est que l’emprunteur peut en profiter pour solliciter un montant appelé « trésorerie ». Cette somme d’argent qui aura le même taux renégocié que le rachat ne pourra pas en général dépasser 15 % du coût total du prêt restructuré. Il peut utiliser ce capital pour réaliser les travaux d’optimisation ou de réaménagement à son bien immobilier afin d’augmenter sa plus-value en cas de revente. Il peut aussi s’en servir pour acheter une deuxième voiture pour sa femme etc. Cette enveloppe facultative peut ainsi affecter ou non à un projet particulier. Il n’aura pas à payer de frais de dossier, ni d’assurance-emprunteur supplémentaire pour bénéficier de cette trésorerie.
  • le troisième avantage du rachat, c’est que l’emprunteur peut transformer ses prêts renouvelables accordés à un taux exorbitant jusqu’à 20 %, en cas de hausse en prêt à taux fixe amortissable à un taux moins élevé.

 

On ne retrouve qu’une dizaine de banques qui proposent cette offre de refinancement. Et seules quelques-unes d’entre elles acceptent la demande de restructuration de prêt d’un emprunteur surendetté. Ce qui revient à dire que si la tentative d’un candidat au rachat échoue auprès de quatre ou cinq banques, ses chances se voient réduites. De plus, il ne peut pas renouveler la demande qu’au bout de 6 mois.
Pour bien faire une opération de regroupement de dettes, il faut ainsi passer par la simulation et la mise en concurrence des offres des organismes spécialisés dans cette offre. Pour commencer donc, nous conseillons de passer par l’outil simulateur présent sur ce site, afin d’estimer le coût de cette opération. Veuillez à bien compléter le formulaire car le résultat de l’analyse que nous proposons par la suite dépend de cette simulation. Après cette simulation, le candidat au rachat peut obtenir un avis de la recevabilité de sa demande ou un avis de l’irrecevabilité. Rien ne l’empêche aussi de faire la comparaison de devis chez un autre. Soulignons toutefois que cela pourrait nuire à la visibilité de son site, si son dossier est présenté par deux organismes de courtage différents auprès de la même banque. Mieux vaut ainsi s’en tenir à une offre de crédit auprès d’un courtier si son dossier est accepté et ne contacter un autre que si cette offre ne lui convient pas.
Notons enfin que l’offre de prêt que nous proposons contient toutes les informations relatives au crédit, y compris les frais facturés. Et grâce à notre expérience de plus de 3 décennies dans ce secteur, à nos nombreux partenaires bancaires et à notre capacité de renégociation, nous pouvons proposer un contrat de rachat aux conditions abordables aux emprunteurs surendettés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *