Trésorerie importante dans le cadre de rachat de crédit

avril 9, 2019 1:43 Publié par Laissez vos commentaires

 

Le regroupement de dettes ou rachat de crédit est une solution bien connue pour alléger, de façon durable, les mensualités et l’endettement d’un emprunteur. Bon nombre de personnes en situation financière précaire, suite au cumul de prêts, recherchent la mise en place de cette opération bancaire. Dans le cadre de ce montage, l’établissement financier peut également proposer une somme d’argent supplémentaire appelée trésorerie. Ce montant peut être important ou limité à 15 % du coût total des prêts regroupés selon la garantie avancée par l’emprunteur. Explications.

Dans la société de consommation, l’accès aux prêts à la consommation est facile et ne nécessite pas, généralement, de justificatifs. Les ménages peuvent ainsi souscrire jusqu’à une dizaine voire une vingtaine de crédits, dans la limite de leur capacité d’endettement. Mais le règlement des mensualités de ces crédits devient plus lourd à assumer en cas de baisse de revenus. Des fins de mois difficiles, des rejets de prélèvements, des relances de créanciers vont pointer à l’horizon. Pour réajuster ces remboursements et rééquilibrer son budget, il existe la solution appelée « rachat de crédit ». Celle-ci consiste à rassembler en un seul et unique prêt, les différents crédits en cours. L’objectif de ce regroupement est de pouvoir réduire le montant du prélèvement mensuel de l’unique crédit, tout en amortissant  le remboursement, sur une plus longue durée. Cette technique présente les avantages suivants :

  • le débiteur peut éviter le déséquilibre de son financement et les éventuelles poursuites judiciaires des titulaires de créance.
  • il peut augmenter son pouvoir d’achat et son reste à vivre car le montant alloué au remboursement de la dette est diminué.
  • il peut demander une enveloppe supplémentaire baptisée « trésorerie » dans le cadre de cette opération.
    Ce montant supplétif optionnel peut servir au financement d’un autre projet comme la réalisation des travaux d’isolation thermique de sa maison, l’agrandissement de ses pièces à vivre, l’achat d’une voiture, l’achat des équipements électro-ménagers ou informatiques etc. L’éligibilité à ce financement supplémentaire dépend du profil emprunteur, de sa capacité d’endettement et de la garantie qu’il est prêt à apporter.

Le rachat de prêt et la demande de trésorerie sont accessibles aux locataires comme aux propriétaires accédant ou ayant déjà acquitté leur prêt immobilier. Pour une personne locataire ou hébergée à titre gratuit, il peut regrouper un montant allant jusqu’à 100 000 euros avec notre intervention. Ce nouveau prêt est à rembourser sur une durée de 12 ans maximum. La baisse de la mensualité peut atteindre 60 %. Même les locataires ayant fait l’objet d’un fichage FICP ou en situation de surendettement peuvent prétendre à ce refinancement. Contactez-nous pour en savoir plus sur les conditions requises.

Quant aux propriétaires, ils peuvent restructurer des prêts d’un montant jusqu’à 200 000 euros. La durée d’amortissement maximum pour ce nouveau prêt est fixée à 15 ans. Si le propriétaire d’un bien immobilier souhaite regrouper un montant au-delà de cette somme (jusqu’à 400 000 euros), il lui faut mettre en avant une garantie comme l’hypothèque, le cautionnement mutuel… Le rachat de crédit hypothécaire sera alors à rembourser sur une durée maximum de 35 ans. L’allègement de mensualité peut également atteindre 60 %. En règle générale, les banques refusent la demande des emprunteurs fichés bancaires ou ayant un taux d’endettement excédent 40 %, mais le propriétaire peut accéder à cette solution financière s’il recourt à notre intervention.

Le propriétaire d’un bien immobilier ou l’emprunteur qui dispose d’un cautionnement mutuel constitue une preuve de solvabilité pour les banques. Le montant de ce financement supplémentaire dépend du seuil de la prise en charge de l’établissement et du profil emprunteur. Ce montant prêté sera d’ailleurs intégré dans le montant total du rachat et il peut majorer le coût global de l’opération.
Le plus souvent, les banques proposent un montant de trésorerie ne dépassant pas 15 % ou 20 % au maximum des prêts regroupés. Mais si le candidat à l’emprunt propose une garantie de sa résidence principale, secondaire ou de son bien locatif, la banque peut octroyer un montant supérieur en fonction de la valeur estimative de son bien immobilier. De plus, même si la personne est surendettée à 50 %, nous sommes en mesure de trouver une banque qui peut racheter ses dettes avec la mise en place d’une hypothèque.

Voici ce que nous vous proposons pour la mise en place de cette sortie d’endettement avec une trésorerie conséquente. Commencez par faire la simulation de votre projet de rachat de crédit sur notre site. Cette démarche n’est pas payante et elle est sans engagement. Pour ce faire, vous devrez saisir les données, comme le reste du capital à amortir de vos différents prêts (prêt à la consommation, crédit perso, prêt immobilier etc), le montant de vos rentrées d’argent et charges mensuelles. Ne pas oublier les éventuels revenus fonciers et pensions alimentaires.
Vous devrez également indiquer si vous êtes propriétaire d’un bien immobilier et ne pas oublier d’indiquer le montant précis de trésorerie dont vous aurez besoin. Il est conseillé de ne pas réduire ce montant car s’il est insuffisant pour la réalisation de votre projet, vous pourrez être tenté de contracter un nouveau prêt travaux ou crédit renouvelable, avec un taux d’intérêt plus important. Précisez les autres informations comme la durée restante du remboursement, les coordonnées etc.  Cela nous aide à cibler l’offre qui convient le mieux à votre capacité d’endettement et à votre budget. Cette offre de prêt dispose d’un taux renégocié auprès de nos différents partenaires bancaires. En tant que mandataire non-exclusif des banques, nous sommes en partenariat avec la plupart des banques commercialisant ce produit financier. Ce qui nous permet de proposer une offre de prêt compétitive et de mettre en place une solution de rachat de crédit hypothécaire, lors d’une demande de trésorerie importante. Vous disposez d’un délai de 1 à 2 mois pour retourner cette offre à la banque. L’offre doit être retournée à l’établissement, signée et datée. Après ce délai, vous disposez encore d’un délai de rétractation de 10 jours pour renoncer à ce financement. Passé ce délai, la banque soldera vos dettes auprès de vos anciens créanciers et effectuera le déblocage de la trésorerie demandée.
En ce qui concerne la mise en place du regroupement de dettes hypothécaires, ce montage ne s’adresse d’abord qu’aux emprunteurs ayant un bien immobilier ou pouvant trouver une personne qui peut mettre en garantie son bien immobilier. Si le crédit immobilier a déjà fait l’objet d’une hypothèque, le nouveau rachat ne fera que remplacer cette opération.
Le rachat de crédit hypothécaire nécessite le recours à un notaire. Les frais de cet officier public s’élèvent à environ 2 % du rachat et ils sont intégrés dans le montant du prêt à acheter.
Par ailleurs, ce montant ne requiert pas le changement de domiciliation bancaire. Le prélèvement des mensualités peut se faire dans votre ancienne banque. Notons, enfin, que l’hypothèque devient caduque à la fin du remboursement des crédits lorsque le souscripteur au rachat a fini de rembourser sa dette.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *