Comment passer d’un rachat de crédit locataire à taux variable en taux fixe ?

novembre 7, 2018 8:45 Publié par Laissez vos commentaires




Des locataires d’un logement ou des personnes hébergées à titre gratuit par leur employeur peuvent aussi solliciter la solution de rachat de crédit lorsque leur situation financière se dégrade. En effet, ce montage s’adresse à tous ceux qui souhaitent rassembler leurs prêts existants en un seul crédit tout en réduisant la mensualité à payer du nouveau prêt avec une durée allongée. Dans le cadre de cette opération, la banque pourrait proposer un taux variable en fonction du profil emprunteur. Or ce type de taux ne permet pas au locataire de préserver une mensualité identique tout au long du remboursement du prêt. La question qui se pose : comment passer d’un regroupement de crédit locataire à taux révisable en taux fixe ? Les réponses dans l’article suivant.

Prenons un exemple, un emprunteur a décidé de contracter un prêt voiture. L’établissement qui lui a accordé ce prêt lui a permis de choisir entre le taux réajustable et le taux fixe. N’ayant pas saisi la différence entre ces deux taux, il a opté pour le premier. Or, au cours du remboursement, il a remarqué des mensualités plus basses au début du crédit puis une hausse du taux et du montant de prélèvement à un certain moment selon les conditions du marché financier. C’est la fluctuation du taux qui majore ou baisse l’échéance et la durée du reste de l’emprunt. Et le risque de voir grimper le taux à la fin de vie du prêt est aussi possible. Par contre, pour un crédit à taux fixe, le contractant connaît par avance le coût total de l’opération, la somme des intérêts à honorer du prêt. C’est là où réside la différence avec le taux révisable car avec cette dernière option, le souscripteur ne connaît ni la durée exacte du remboursement du crédit ni le montant total du financement. Ainsi, pour éviter le dérapage de la majoration du taux, les établissements bancaires ont mis en place le prêt capé. Il s’agit d’un emprunt qui autorise une hausse maximale du taux d’intérêt à ne pas dépasser, à titre d’exemple 2 %. Les emprunteurs avisés choisissent ainsi le taux fixe qui leur permet de payer les mêmes mensualités jusqu’à l’extinction de dettes. Cette condition de prêt leur permet également d’avoir des facilités de remboursement comme la modulation des échéances, la négociation de taux, le rachat de crédit etc.

Le regroupement de dettes ou le rachat de crédit consiste d’abord à réunir ses dettes, ou une partie d’elles en un nouveau prêt unique. Le nouveau créancier qui instaure ce nouveau crédit mettra en place des conditions avantageuses comme l’ajustement de la nouvelle mensualité unique en fonction de la capacité du remboursement de l’emprunteur et l’allongement de la durée du prêt. Ce mode d’amortissement permet d’assainir un taux d’endettement global tout en améliorant le pouvoir d’achat du souscripteur au rachat. En effet, au lieu de rembourser un montant total des mensualités de 1500 euros par exemple (prêt perso, crédit renouvelable, dette familiale, découvert bancaire etc ), l’emprunteur pourrait ne payer qu’une unique mensualité de 700 euros en fonction de ses revenus. La pertinence de cette solution n’est plus donc à démontrer. Voilà pour le rachat de crédit à taux fixe. Et si vous souhaitez trouver des conditions de rachat compétitives, il est recommandé de présenter votre dossier à un courtier en rachat comme credimedia qui peut trouver le montage financier le plus adapté à votre situation même en cas de gros endettement.
Mais des fois un établissement de rachat propose un crédit à taux révisable à un locataire emprunteur ou même à un propriétaire.Pour ces catégories d’emprunteurs qui souhaitent savoir les conditions de passage d’un taux variable en taux fixe, il suffit de formuler un courrier demandant à l’établissement de procéder à ce changement. Ci-bas un exemple type de cette lettre :
Noms, prénoms
Code postal, ville
Numéro de téléphone.
A (nom de la commune), le XX/XX/20XX
Objet : demande de révision du taux d’intérêt variable de rachat de crédit en taux fixe.
Madame, Monsieur,

A la date du (date du contrat), vous m’avez accordé un regroupement de dettes avec le numéro du contrat XXXXX. Le montant initial des prêts rachetés est de X euros, à rembourser pendant une durée de X années à un taux réajustable de X %.
Dans le contrat de crédit, ce taux est sujet à des variations et j’aimerais le réviser pour qu’il reste fixe pendant toute la durée restante du rachat du crédit.
J’aimerais proposer un rendez-vous en agenceavec vous afin d’étudier vos propositions de révision de ce taux le plus rapidement possible.
En vous remerciant d’avance, veuillez agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes considérations les plus distinguées.
Remarque : l’établissement bancaire n’est pas obligé d’accorder cette requête surtout s’il est stipulé dans la clause du contrat qu’il n’est pas possible de transformer ce taux. En cas de refus, l’emprunteur peut aussi se tourner vers un courtier spécialisé en rachat qui pourra trouver une solution pertinente. Il peut soit présenter des arguments plus solides pour vaincre la réticence du créancier soit chercher un établissement concurrent qui fera un deuxième rachat du crédit. Dans tous les cas, en tant qu’intermédiaire, si vous faites appel à notre service, nous ferons tout notre possible pour trouver l’établissement qui propose le taux d’intérêt le plus compétitif pour votre dossier. L’outil de simulation de rachat présent sur notre site permet également de dénicher une offre intéressante en matière de TAEG et de conditions de regroupement de dettes. A souligner que l’écart entre les taux des anciens prêts et le nouveau devrait au moins être 1 pour que ce montage financier soit rentable.

Ce mode de financement propose une révision de taux et de mensualités généralement lors de la date d’anniversaire du contrat ou sur l’indice de l’Euribor à 3 mois, 6 mois ou un an. Au début du rachat, le taux est généralement assez faible mais il évolue tout au long du remboursement. Selon le contexte économique, l’emprunteur pourrait ainsi avoir une marge allant jusqu’à 3 % en cas de hausse. Ce qui se répercute sur sa capacité de remboursement et ses mensualités. Pour pouvoir effectuer jusqu’à l’extinction de son rachat ses dettes, le contractant de ce refinancement devra ainsi procéder à une révision de taux.
En revanche, le taux révisable pourrait être intéressant si les banques centrales adoptent une politique de baisse de taux pour donner un coup de fouet à la croissance économique. Dans ce cas, on peut trouver un écart important avec la révision de taux.

Un emprunteur locataire ou propriétaire a le droit de demander le passage d’un taux variable en fixe dans le cadre d’un regroupement de dettes. Il pourrait entreprendre cette négociation en envoyant un courrier à l’établissement de rachat. Si ce dernier refuse de lui accorder cette requête, il pourrait se tourner vers un courtier qui est en mesure de lui trouver un refinancement avec des conditions plus intéressantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *