Rachat de crédit consommation locataire

mai 1, 2019 3:50 Publié par Laissez vos commentaires

 

La piste de sortie du surendettement la plus prisée par les emprunteurs est le regroupement de dettes. Cette technique bancaire les aide à adapter le montant de mensualité à leur capacité de remboursement tout en optimisant la gestion de leur nouveau contrat. Elle est accessible à tous profils : propriétaires ou non, travailleurs ayant des revenus fixes ou professions libérales etc. Le rachat de crédit consommation locataire intervient notamment dans le cas d’une personne locataire de sa résidence principale qui a des problèmes de gestion de finances et de capacité de remboursement de dettes. Explications.

L’endettement excessif peut toucher sans distinction les personnes ayant un bien immobilier ou les locataires d’un logement et ceux hébergés à titre gratuit. On parle d’un rachat de crédit consommation propriétaire lorsque le montant du prêt immobilier souscrit n’excède pas 60 % des crédits à la consommation à regrouper. Le fait de détenir le titre d’un bien immobilier permet d’obtenir des bonnes conditions de taux et de conditions de remboursement auprès de l’établissement racheteur. Le montant de dettes que l’emprunteur peut consolider est compris entre 100 000 euros à 200 000 euros voire 400 000 euros en cas de garantie. De plus, les emprunteurs ayant un taux d’endettement conséquent, voire fiché ficp peuvent restructurer leurs dettes s’ils sont propriétaires. A noter cependant que toutes les banques proposant le rachat n’acceptent pas ces profils. Seules quelques-unes prennent ce risque. Ces personnes peuvent nous contacter s’ils sont dans cette situation.
Le rachat de crédit consommation locataire, quant à lui, concerne la personne qui loue sa résidence principale ou qui est logé par la société dans laquelle elle travaille. En règle générale, ce montage concerne uniquement tous les crédits à la consommation. Le souscripteur peut ainsi regrouper ses prêts affectés, LOA, crédits renouvelables, prêts personnels, crédit travaux, en plus de ses arriérés de loyers et d’impôts, ses découverts bancaires et ses dettes familiales. La reprise de dette locataire n’est pas soumise à une sûreté comme le rachat de prêt propriétaire. Le montant empruntable est donc évidemment moins élevé (jusqu’à 100 000 euros) et les personnes fichées ficp ont peu de chances d’accéder à cette solution. Cependant, avec notre intervention, il lui est toujours possible de restructurer ses prêts s’il répond aux conditions suivantes :

  • il dispose d’une cautionnement mutuelle pour cautionner son crédit.
  • son conjoint ou un membre de famille ayant un emploi stable et fixe avec des bons revenus peut porter garant de son crédit (cautionnement d’un tiers).

Remarque : le regroupement de dettes locataire a une durée d’amortissement ne dépassant pas 10 ans contre 12 à 15 ans voire beaucoup plus pour un rachat de prêt propriétaire.

D’abord, il ne faut pas occulter qu’il est difficile pour un locataire de trouver un établissement qui rachète ses prêts d’un montant supérieur à 50 000 euros, voire à 30 000 euros sauf s’il est un bon profil. En effet, les établissements financiers prendront en compte plusieurs données comme son taux d’endettement (celui-ci ne doit pas excéder 33 %), les incidents de remboursement de prêts et découverts bancaires, l’abus de l’utilisation de cartes de crédit, les éventuels rejets de prélèvement, le montant de ses dépenses et revenus, le reste à vivre etc. De plus, l’organisme de refinancement peut ajouter dans les dépenses un loyer fictif même s’il est logé par son patron.
Pour bénéficier de cette solution, l’emprunteur locataire en situation difficile de remboursement de dettes devra ainsi se tourner vers la banque la plus susceptible de lui octroyer cette demande. Cela est important car en cas de refus, le dossier ne pourra plus être étudié auprès de la même banque qu’au bout de quelques mois. C’est la raison pour laquelle nous conseillons les personnes dans ce cas de s’adresser à un courtier spécialisé en rachat comme Crédimed. Nous sommes actifs dans ce secteur depuis plus de 30 ans et nous sommes en partenariat avec la plupart des banques de rachat. Le recours à notre intermédiation permet aussi de décrocher un contrat de rachat pas cher car nous faisons jouer la concurrence afin d’alléger le coût final du crédit. Cette solution permet également aux demandeurs d’obtenir rapidement en moins d’un mois un contrat de rachat une fois les dossiers complétés et l’offre de prêt signé et renvoyé à l’établissement qui l’a émise.
Pour monter un dossier de rachat de crédit locataire consommation, même pour un emprunteur locataire fiché ficp, il lui faut ainsi passer par un outil de simulation de rachat. Cet outil l’aide non seulement à avoir une première idée de ce refinancement, mais également à décrocher un contrat de prêt abordable, si son profil est éligible au rachat.
L’outil de simulation avec l’intervention de Crédimed est présent en haut de ce site. La démarche ne requiert que quelques minutes et elle est complètement gratuite et sans engagement. Que le locataire soit salarié, profession libérale, retraité etc. il lui est conseillé d’effectuer cette simulation pour obtenir un regroupement de dettes rapide.
Après avoir rempli dûment les champs requis, le candidat à la restructuration de prêt reçoit une offre de prêt s’il peut prétendre à ce montage financier. Il doit signer et renvoyer cette proposition sans engagement à la banque qui l’a émise s’il la trouve satisfaisante. Entre-temps, il a déjà complété la liste de justificatifs requis pour ce refinancement. Le rachat de créance sera effectif après le délai de rétractation de 14 jours.

Après la simulation sur notre site et l’obtention de l’offre de prêt, le locataire est amené à fournir les dossiers suivants :

  • photocopie recto-verso de sa CIN ou passeport
  • photocopie de livret de famille et justificatif de résidence de moins de 3 mois (facture télécom …)
  • photocopie du contrat de pacs s’il a adopté ce régime matrimonial ou jugement de divorce s’il est divorcé
  • trois dernières fiches de paie pour le salarié et photocopie des trois derniers avis d’imposition et du contrat de travail
  • justificatif des autres revenus comme les revenus fonciers, la pension d’invalidité etc. si le locataire en bénéficie.
  • trois dernières déclarations n°2035 pour les travailleurs non-salariés avec les trois derniers avis d’imposition et les pièces justificatives des autres revenus.
  • pour l’emprunteur locataire gérant d’entreprise, il faut amener aussi les bilans complets de la structure pendant les 3 dernières années.
  • outre ces pièces justificatives, l’emprunteur aurait aussi à fournir son RIB, les relevés de ses comptes bancaires pendant les 3 derniers mois, les tableaux d’amortissement des différents crédits, les quittances de son loyer ainsi que la photocopie du bail.

 

La restructuration de prêt locataire permet de réduire jusqu’à 60 % le montant de l’unique mensualité à payer et donc son taux d’endettement. De plus, les différents taux de prêts en cours seront renégociés en un unique taux revu à la baisse qui permettra à l’emprunteur de renouer avec la sérénité budgétaire. Le fait d’allonger la durée de vie du nouveau contrat l’aide aussi à mieux anticiper les imprévus qui pourraient survenir. Enfin, cette sortie d’endettement permet également d’obtenir une trésorerie supplémentaire sous réserve d’éligibilité à cette somme d’argent supplétive.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *