Comment regrouper des dettes et des créances importantes ?

mars 15, 2019 9:32 Publié par Laissez vos commentaires




Le rachat de crédit est une opération bancaire prisée par de nombreuses personnes. La plupart des souscripteurs à ce montage financier ont des difficultés de remboursement des dettes et crédits bancaires suite aux impondérables de la vie. Pour mettre en place ce dispositif de financement, il faut au moins deux crédits. Tour d’horizon sur les principes du rachat de crédit et les critères bancaires pour un regroupement de dettes d’un montant conséquent.

Une situation d’endettement excessif est difficile à vivre au quotidien. Non seulement cela impacte sur la qualité de vie du surendetté mais le débiteur peut également devenir névrosé à force de fuir les créanciers. Pour éviter le cumul des découverts bancaires et rejets de prélèvements, il est recommandé de recourir à une solution de rachat de crédit dès que sa situation commence à s’envenimer.
Cette solution permet d’éviter le surendettement car la banque effectuant le rachat propose une unique mensualité moins lourde et adaptée à la capacité du remboursement de l’emprunteur à la place des nombreuses mensualités à taux différents de l’emprunteur. En outre, les dettes sociales comme les factures d’électricité ou de téléphone non réglées, ou les dettes sociales comme les impôts, la taxe d’habitation peuvent être ajoutés à la somme regroupée. Prenons un exemple pour illustrer cette opération, si un emprunteur aurait à s’acquitter de 1100 euros avant le rachat, après cette opération l’établissement bancaire pourrait lui proposer une unique mensualité de 500 euros en fonction de son profil. De plus, le remboursement s’étalera dans une durée plus étendue, ce qui lui permettra normalement d’éviter des nouvelles difficultés de paiement de dettes et de retrouver une autonomie financière. Du coup, il peut aussi maîtriser son budget.
L’établissement bancaire peut regrouper de prêts à la consommation comme le crédit auto, LOA, le prêt voyage, le prêt revolving, le crédit travaux et les dettes immobilières en un seul dossier de prêt. On parle d’un regroupement de dettes immobilières si le montant de l’emprunt immobilier dépasse 60 % du montant regroupé. Dans le cas contraire, il s’agit d’un rachat de prêt à la consommation.
Dans le cadre de ce montage financier, l’emprunteur peut également coupler au rachat une demande de trésorerie. Ce montant pourrait l’aider à se prémunir contre les éventuels problèmes de remboursement des créances ou pour renflouer son compte bancaire. Il peut aussi s’en servir pour concrétiser un projet comme l’acquisition d’un véhicule, les travaux de son habitat etc.

La loi encadre cette opération réalisée auprès d’une autre banque pour profiter de meilleures conditions de remboursement de dettes. Premièrement, le nouvel emprunt devra avoir un taux moins important. Par ailleurs, s’il s’agit d’un rachat de prêt à la consommation, le maximum du montant à regrouper ne doit pas dépasser 100 000 euros. Celui-ci sera à rembourser sur une durée de 12 ans. Pour un rachat de crédit immobilier, le maximum empruntable sans garantie est de 200 000 euros, celui-ci sera à rembourser pendant une durée maximum de 15 ans. Si l’emprunteur souhaite un montant plus conséquent ou une trésorerie plus importante, il aurait à fournir en garantie son bien immobilier. Dans ce cas, le rachat de crédit hypothécaire peut regrouper un montant conséquent jusqu’à 400 000 euros remboursables sur une durée de 35 ans.
Remarque : lorsque la situation d’endettement d’un emprunteur est critique, il lui est parfois difficile de trouver une banque qui rachète ses dettes importantes. Pour éviter la perte de temps avec le cumul de demandes refusées, le recours à un courtier spécialisé en rachat est à préconiser. Cet intermédiaire en opérations bancaires peut monter rapidement un dossier solide de regroupement de dettes et renégocier le taux et les conditions de prêts en fonction des attentes de l’emprunteur. Pour obtenir plus rapidement une offre de rachat de crédit des dettes de gros montant, nous conseillons ainsi de passer par le formulaire de simulation en haut sur notre site. Cet outil aide à simuler en quelques clics le coût de sa restructuration, la mensualité réduite à payer, le taux d’intérêt du refinancement… A l’issue de cette simulation gratuite, le candidat au rachat peut recevoir une proposition de regroupement de dettes adaptée à sa capacité de remboursement et à sa situation financière. N’hésitez pas à recourir à cet outil pour vous faire une première idée de votre projet de regroupement de dettes important.

Même s’il n’existe pas de normes légales pour l’octroi d’un rachat de crédit, les banques disposent de leurs critères pour apprécier un dossier. Ceux-ci se basent toujours sur la stabilité de la situation professionnelle de l’emprunteur, sa situation familiale, ses revenus, son reste à vivre et son taux d’endettement. Par exemple, les personnes en cours de divorce ne peuvent pas prétendre à cette solution financière. Il en est de même pour les sociétés (SARL, EURL SCI etc…). Un taux d’endettement supérieur à 33 % constitue aussi un critère rédhibitoire chez certaines banques. L’historique bancaire est également un élément important pour les établissements financiers car certains d’entre eux refusent le rachat dans le cas d’un chèque sans provision qui entraîne l’inscription au fichier ficp. D’autres se montrent plus flexibles et acceptent le dossier si le souscripteur est propriétaire acquitté ou propriétaire accédant d’un bien immobilier. Au passage, il faut noter que les banques vérifient systématiquement ce fichier d’incidents des crédits des particuliers avant d’accepter une demande de financement ou de refinancement.
Avec Crédimed, votre courtier présent dans ce créneau depuis plus d’une trentaine d’années, nous pouvons prendre en main la recherche de refinancement de tous les profils emprunteurs même les dossiers difficiles. Une personne fichée ficp, ou ayant un taux d’endettement de 50 % peut toujours accéder à cette sortie d’endettement s’il répond aux critères de nos banques partenaires. Nous sommes également à votre écoute si vous avez des questions à nous poser soit par mail soit par téléphone.

Un souscripteur à un rachat peut effectuer la demande du regroupement de dettes par lui-même. Il lui est possible de trouver une banque qui accepte de restructurer ses dettes si son dossier répond aux normes bancaires indiquées ci-dessus. En revanche, s’il souhaite rentabiliser l’opération avec des conditions de remboursement adaptés à son budget ou s’il est dans l’urgence, le recours à un courtier IOBSP spécialisé en rachat est une solution pertinente.
Ce négociateur sait dénicher la meilleure offre du rachat en termes de taux, d‘assurance-emprunteur. Un bon courtier dispose aussi la confiance de ses banques partenaires. Et grâce à ses expériences de nombreuses années dans ce métier, il connaît d’avance si son dossier est recevable ou non et comment optimiser ce dossier pour des meilleures conditions de rachat. Enfin, les frais prélevés par un courtier sont inférieurs aux avantages gagnés par l’écart de taux et la négociation des différents frais que l’emprunteur peut bénéficier.

Le regroupement des dettes et des créances importantes nécessite souvent l’intervention d’un courtier spécialisé en rachat. Cette intercession permet à l’emprunteur d’obtenir des conditions de refinancement plus avantageuses en termes de coût et adaptée à sa capacité de remboursement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *