Rachat de crédit avec dettes de loyer

mars 26, 2019 6:40 Publié par Laissez vos commentaires

 

Après la signature d’un bail, un locataire doit s’acquitter de ses loyers et des charges locatives en contrepartie de l’ occupation du logement. Un propriétaire n’a pas à lui rappeler de le faire. Il doit payer le loyer généralement tous les 5 du mois. Or, à la suite d’un imprévu de vie comme le divorce, un séjour hospitalier etc, il peut afficher un retard de paiement de loyer. Pour éviter l’aggravation de la situation et les pénalités de retard, il existe un moyen permettant d’optimiser son budget : le rachat de crédit. Tour d’horizon sur le fonctionnement de cette solution à l’endettement.

Normalement, on considère que le loyer est payé dans les temps si le locataire le règle avant le 10 du mois. Au-delà de cette date, le bail que le locataire a signé peut imposer des pénalités de retard. Mais auparavant le propriétaire envoie souvent une lettre de mise en demeure avec accusé de réception. Si les loyers ne sont pas encore payés, le propriétaire peut faire intervenir un huissier pour l’envoi de commandement de payer les loyers au locataire. Dans ce cas, les frais d’huissier seront à la charge du locataire.
La dette de location concerne les personnes qui louent une maison ou un immeuble à titre de résidence principale ou secondaire. Pour résoudre les problèmes de paiement de loyer suite à une baisse de revenus, il convient de recourir au rachat de crédit. Cette solution financière permet de regrouper en un seul et unique dossier d’emprunt les crédits contractés par le locataire auprès des banques. Pour mettre en place cette sortie d’endettement, il faut donc au moins 2 crédits (par exemple, un crédit revolving et un prêt voiture). Les dettes locatives ne constituent pas des critères de rejet pour les banques. Cependant, elles les classent parmi les incidents bancaires et certaines banques sont réticentes à accorder un prêt à un emprunteur ayant un antécédent bancaire non propre. Nous revenons plus bas sur cet aspect.
La banque regroupe donc en un seul et unique crédit les différents prêts d’un locataire (prêts affectés, crédits renouvelables, prêts perso, prêt travaux, …. ). L’emprunteur locataire peut incorporer sa dette de loyer, son retard de loyers, découverts bancaires, factures d’électricité non payés etc. dans le montant à reprendre. Le nouveau contrat a une mensualité réduite jusqu’à 60 % afin de permettre à l’emprunteur de payer à temps son loyer et d’apporter un peu d’air dans ses finances. Ce montage financier implique aussi l’allongement de la durée du remboursement du nouveau contrat, allant jusqu’à 12 ans pour un montant empruntable de 100 000 euros.
Si le profil de l’emprunteur est éligible, il peut aussi bénéficier de la trésorerie supplémentaire octroyée dans le cadre de cette opération. Cette enveloppe supplétive peut lui servir par exemple comme épargne de sécurité, ou pour acheter des biens de consommation comme une voiture, un équipement électroménager etc. Cette trésorerie d’un montant ne dépassant pas 15 % du rachat sera ajoutée dans le regroupement de dettes.

Les dossiers et les démarches nécessaires à ce financement sont les mêmes que ceux d’un regroupement de dettes classiques. Il faut effectuer une simulation gratuite. Le locataire en situation d’endettement peut par exemple effectuer cette simulation sur notre site. Les pièces à apporter au dossier sont les pièces d’identité, les justificatifs de revenus, les documents concernant les crédits en cours… Il faut aussi apporter des justificatifs indiquant la dette de loyer à régler. Eventuellement, l’établissement financier peut demander une garantie comme un cautionnement en fonction de l’état d’endettement de l’emprunteur.
Pour les locataires en situation difficile de paiement de loyer, nous les encourageons à simuler d’abord leur projet de rachat de crédit. La simulation d’un rachat est une démarche obligatoire. C’est pour aider ces personnes dont la situation financière est étriquée que nous avons mis en place l’outil simulateur sur notre site. En remplissant les champs indiqués en quelques minutes, le candidat au rachat peut obtenir une première idée de la faisabilité ou non de son projet de regroupement de dettes de loyer.
A noter en effet que les banques n’acceptent pas toutes les demandes des personnes qui souhaitent restructurer leurs prêts. Seuls les dossiers des emprunteurs qu’elles considèrent solvables reçoivent leur approbation. D’où l’utilité de passer par un simulateur gratuite. Dans le cas où le dossier est recevable, le locataire peut obtenir une proposition gratuite la plus adaptée à son état d’endettement. Cette offre de rachat sans engagement bénéficie d’un taux d’intérêt renégocié et d’une durée de remboursement permettant au locataire de mieux gérer ses soucis financiers. S’il a fait une demande de trésorerie, la proposition indiquera aussi le montant de trésorerie qu’il peut obtenir.

Dans le cadre de cette opération, il faut souligner le fait que chaque dossier est traité cas par cas même si les banques ont chacune leurs conditions d’octroi plus ou moins strictes. Les conditions d’éligibilité d’un emprunteur locataire diffèrent de celles d’un propriétaire. En effet pour ce dernier s’il a un taux d’endettement élevé frôlant le 45 % voire plus, les banques peuvent encore lui accorder le refinancement.
Pour prétendre au rachat du crédit, un locataire doit normalement remplir les critères suivants :

  • avoir une profession stable, de préférence en CDI. Les professions libérales peuvent aussi accéder à cette solution financière si le résultat de leurs bénéfices pendant les 3 dernières années est positif (dans ses trois dernières liasses fiscales). Cette vérification de l’état de finances de l’emprunteur est incontournable.
  • ne pas être interdit bancaire ou ayant fait l’objet d’un fichage ficp. Cependant, s’il a un parent qui peut cautionner son rachat, le regroupement de dettes lui pourrait être accessible. N’hésitez pas à nous contacter.

Remarque : Nous nous spécialisons dans la recherche d’un regroupement de dettes pour les emprunteurs ayant un taux d’endettement élevé ou fichés ficp. Pour les emprunteurs locataires dans cette situation, commencez par effectuer la simulation sur notre site pour voir votre possibilité d’accès ou non à cette technique bancaire.

Outre le fait de simplifier la gestion de leurs crédits en les fusionnant en un seul, les locataires peuvent aussi régler leur loyer sans problèmes et retrouver l’équilibre de leur finance grâce à la baisse de la mensualité du rachat de crédit.
De plus, en allongeant la durée de leur prêt jusqu’à 12 ans, leur taux d’endettement affichera une baisse. Ce qui leur pemettra de se constituer une épargne potentielle en fonction de leur capacité d’épargne. Cette marge financière les aide à réaliser des projets comme l’achat d’une voiture etc. Et s’ils ont fait une demande de trésorerie, ce montant les aidera à concrétiser leur projet. A noter que la demande d’une trésorerie est facultative et l’octroi de cet apport supplétif dépend également des critères bancaires. Enfin en tant que courtiers, nos missions consistent à constituer un dossier solide d’un emprunteur, à mettre en concurrence des taux et des offres de propositions bancaires qui nous sont parvenues. Nous négocierons également le taux si besoin est, mais nous ne sommes pas en mesure de forcer les banques à octroyer le crédit même si dans certains cas, il nous est possible d’arracher des conditions de prêts avantageux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *