Rachat de crédit important comment allonger la durée ?

novembre 13, 2018 6:41 Publié par Laissez vos commentaires





Beaucoup de personnes asphyxiées par leurs dettes de prêt immobilier et crédits conso cherchent une solution de regroupement de dettes pour réduire le montant de leur mensualité. Pour ce, les établissements de rachat proposent une durée de remboursement maximale de 12 ans pour les locataires et 15 ans pour les propriétaires. Ce qui devrait soulager la situation de malendettement. Toutefois, il existe quelques cas d’emprunteurs qui souhaitent étaler dans une durée plus longue ce remboursement. Dans ce guide, nous allons les éclairer sur la possibilité d’allongement de cette durée.

Avant de parler de la possibilité d’étalement de la durée d’un crédit immo ou prêt conso, commençons d’abord par le principe de cette opération appelée « rachat de crédit ». Cette solution permettant de rétablir la balance négative de son budget s’adresse en premier lieu aux locataires, propriétaires, personnes hébergées à titre gratuit qui ont des difficultés à honorer le remboursement des crédits qu’ils ont souscrits. Cette situation pourrait arriver suite aux aléas de la vie comme une maladie de longue durée, un accident qui rend la personne dépendante, un divorce, une mauvaise spéculation etc. Pour éviter la dégradation de finance des emprunteurs jusqu’au fichage ficp voire le recours à la commission de surendettement, les établissements bancaires instaurent ce montage. Celui-ci est baptisé également « restructuration de prêt » ou « regroupement de dettes ». Il consiste à globaliser ses prêts en cours en un seul et unique prêt. Le prêt aura une unique mensualité fixe avec un montant de mensualité adoucie en fonction de la capacité de remboursement de l’emprunteur. Ce qui devrait lui permettre de rééquilibrer ses finances personnelles. L’organisme proposant cette opération financière peut regrouper un montant conséquent jusqu’à 400 000 euros sous réserve de répondre à certains critères. Ils peuvent aussi consolider des dettes d’une personne fichée ficp ou ayant fait plusieurs rejets de prélèvement si le profil emprunteur répond à certaines conditions. A noter que les dettes de cartes de crédit magasin, le prêt revolving, le crédit perso, le prêt immobilier, les dettes sociales etc. peuvent être regroupées. Pour permettre cette consolidation de créances, l’organisme bancaire proposera ainsi une mensualité réduite allant jusqu’à 60 % par rapport aux anciennes mensualités du candidat à l’emprunt. Le nouveau prêt sera également remboursé dans une durée plus longue pour éviter à l’emprunteur de plonger de nouveau dans le gouffre de surendettement.
Par ailleurs, lorsqu’une banque regroupe un crédit d’un montant de plus de 100 000 euros, on peut parler déjà d’un rachat de crédit important en fonction des conditions de remboursement ou des revenus de l’emprunteur. En réunissant en un seul et unique prêt ses crédits encours d’un montant élevé, le candidat au rachat peut ainsi avoir la chance de retrouver une gestion financière saine de son budget.
Bon à savoir : dans le cadre de ce montage financier, les établissements bancaires peuvent également proposer une enveloppe supplémentaire pour aider les emprunteurs à réaliser leur projet. Cette somme d’argent est incluse dans le refinancement.

Il ne faut pas oublier que la durée d’amortissement d’un crédit impacte sur son coût même si une longue durée permet d’apporter une meilleure facilité de remboursement. Sur credimedia, nous proposons une possibilité de rembourser vos prêts conso regroupés dans une durée de 12 ans au maximum, et une durée de 15 ans pour le rachat de crédit immobilier sans hypothèque. Si vous avez une garantie hypothécaire à proposer, nous pouvons mettre en place un rachat avec une durée de remboursement maximale jusqu’à 35 ans. La différence entre ces trois opérations se trouve au niveau de l’apport personnel. Les organismes bancaires ne nécessitent pas habituellement un apport personnel pour le rachat de prêts conso.


  • Si l’emprunteur est locataire et il souhaite regrouper ses crédits afin de baisser sa mensualité et renouer avec l’épargne, il lui est possible de rembourser le contrat de rachat dans une durée de 12 ans. S’il souhaite allonger ce remboursement jusqu’à 15 ans, cela est faisable sous certaines conditions. Il peut par exemple apporter en garantie le bien immobilier de ses parents. C’est ce qu’on appelle par le terme « caution hypothécaire ». Pour ce, les cohéritiers doivent aussi être d’accord avec cette hypothèque. Ce type de refinancement permet de bénéficier d’un étalement de durée de remboursement et d’un montant plus conséquent de dettes à regrouper. Par exemple, si le montant total des prêts conso encours de l’emprunteur est plus de 100 000 euros, nous pouvons assurer la faisabilité de cette opération.
  • Pour les propriétaires d’un bien immobilier ou les propriétaires accédant, ils peuvent rembourser le montant de rachat et les intérêts dans une durée maximale de 15 ans. Mais si suite à un galop de trésorerie, ou un imprévu de la vie, ils souhaitent renégocier encore cette durée, ils peuvent la rallonger en proposant aussi l’hypothèque de leur bien immobilier. Dans ce cas, la durée du remboursement peut s’étaler jusqu’à 35 ans et les banques peuvent regrouper plusieurs dettes d’un gros montant en fonction de la valeur du patrimoine mis en garantie. La prise d’hypothèque est avantageuse si l’emprunteur a des revenus stables qui lui permettent d’anticiper les éventuels imprévus de la vie. Mais il est à rappeler que l’établissement bancaire est en mesure de saisir le bien grevé d’hypothèque si le débiteur fait des rejets de prélèvements ou quelques incidents bancaires.
  • Par ailleurs, quelques établissements bancaires n’imposent pas l’inscription d’une hypothèque sur un bien afin de bénéficier de cet allongement. Ils peuvent étudier le profil de l’emprunteur, son scoring et son comportement bancaire, son reste à vivre etc. Ils peuvent alors accepter la demande de réaménagement au bout de quelques années du remboursement de rachat. Dans tous les cas, il est idéal de demander cet allongement au début du prêt. Pour ce, l’analyste financier reétudie la durée souhaitée et ajuste la mensualité en fonction des possibilités de remboursement de l’emprunteur. Ce qui n’empêche pas ce dernier peut de faire une deuxième opération de rachat s’il a de bonnes raisons de le faire. Mais il pourrait alors avoir des propositions de taux élevé en fonction de risques de son dossier.


Les emprunteurs ayant bénéficié d’une rentrée d’argent inopinée, ou ayant vendu un patrimoine d’une grande valeur peuvent demander cette renégociation de la durée d’un regroupement de dettes. En effet, comme on l’a déjà dit, plus le rachat s’étale dans une longue durée, plus le montant des intérêts du prêt augmente. Le contractant a donc intérêt à renégocier cette durée, voire à solder rapidement son rachat. Les modalités concernant ces possibilités se trouvent dans les conditions générales de vente. Certains contrats peuvent ne pas accepter ni l’allongement ni la réduction de la durée restante du rachat. D’autres peuvent accorder cette modulation, mais sur une courte durée, par exemple un étalement sur 2 ou 3 ans. C’est pourquoi, il est recommandé de bien lire le contrat avant la signature.
En somme, les emprunteurs étouffés par un gros endettement peuvent allonger la durée de leur rachat de crédit à condition qu’ils acceptent une solution d’hypothèque de leur patrimoine. Il convient de se référer aux CGV avant de demander cette facilité de remboursement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *